Michel Motti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Motti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Paris, France
Nationalité
Activité

Michel Motti, né le à Paris et mort le dans cette même ville, est un auteur de bande dessinée français.

Il a notamment travaillé au sein du magazine Pif Gadget et a dessiné pendant une vingtaine d'années le personnage de Pif le chien.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1960, après avoir obtenu un CAPES en Histoire de l'Art, Michel Motti devient professeur de dessin dans le secondaire.

À l’âge de 26, il décide de se lancer dans la bande dessinée et intègre le magazine Le Journal de Spirou où il crée les séries Nicolas et Nicolette, Mucheroum et les Aventures du petit Roy Prosper, et où apparaît le personnage de Gil Galoubet[1].

En 1969, il entre dans l'atelier de dessin chez Vaillant à Pif Gadget ou se trouve Yannick Hodbert et Jacques Tabary, chargé du lettrage, c'est lui qui fera le lettrage des premiers épisodes de Corto Maltaise. Très vite Yannick Hodbert le prend avec lui pour faire les histoires de PIF ( en cinq pages). Il fera des Pif Poche où il illustre les gags du personnage Pif le chien et produit divers dessins. C'est ce qu'il fait pendant près de 20 ans. De 1973 à 1981, il est le principal dessinateur et scénariste de la BD Pif .

Michel Motti a obtenu un jugement qui fait depuis jurisprudence : les dessinateurs de bd pigistes doivent être affiliés à la Sécurité sociale.

En 1975 après avoir été publié en plusieurs épisodes dans Pif Gadget, en 1972, un album est réalisé "Le Mauvais Génie de la farce" aux éditions du Kangourou , cette histoire est faites à quatre mains: (scénario et dessins) avec son ami Yannick Hodbert ( Contrat d'édition pour preuve). Pratiquement toutes les histoires de Pif le chien entre 1970 et 1972 sont faites complètement à quatre mains avec Yannick Hodbert, (scénario et dessin). Michel Motti et Yannick Hodbert travaillaient à l'époque dans un atelier de dessins chez l'éditeur Vaillant.

En 1978, il commence à travailler en parallèle chez Disney. Il écrit, notamment pour le dessinateur Claude Marin des scénarios des histoires Dingo (1982 à 1986), Super Dingo (1982 à 1987) et Mickey (1983 à 1989), parus dans Le Journal de Mickey y compris deux livres-jeux[1],[2].

Michel Motti devient le scénariste dessinateur de Winny l'ourson dans le journal du même nom.

En 1980, il dessine l’album Pif contre Krapulax sur ses propres textes, que François Corteggiani revendiquera[1]. Yannick Hodbert témoigne que François Corteggiani est à la création et aux scénarios de la plupart des histoires de Krapulax avec Pif, ils travaillaient ensemble dans un atelier Parisien avec entre autres François Dimberton et Pierre Tranchant.

En 1981, deux albums de Pif et Hercule, dont il a réalisé les dessins alors qu'un autre dessinateur est chargé de l'encrage, sont édités par les éditions G. P.-Rouge et Or : La guerre de l’Enerschmoll et Avatars en série[1].

De 1983 à 1986 Yannick Hodbert lui demande ainsi qu'à François Dimberton de venir l'aider sur de nombreuses vignettes[3] pour la marque de chewing-gum Malabar.

Un collecteur de Vignettes Malabar sera réalisé avec Yannick Hodbert, (toujours à quatre mains) sur scénario de Michel Bouton.

En 1989, il crée un épisode de Petit Sans Culotte avec Kamb et, de 1989 à 1992, il est chargé des scénarios et de dessiner Placid et Muzo, à la suite du départ à la retraite de Nicolaou[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Biographies : Michel Motti », Fabrice Castanet, pimpf.org, 29 janvier 2004.
  2. Stéphane Bechard, « Michel Motti », sur planete-ldvelh.com (consulté le 8 juillet 2017).
  3. « Michel MOTTI », vignettes publicitaires pour la marque de chewing-gum Malabar, sur le site mr-malabar.fr (consulté le 2 juillet 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]