Jacques Kamb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Kamb
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jacques Kambouchner
Surnom
Kamb
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Jacques Kambouchner, dit Jacques Kamb ou encore Kamb, né le à Paris 20e, est un auteur de bande dessinée français[1]. Il est mort à Paris 20e dans la nuit du 5 au [2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est caché dans le Tarn, tandis que sa famille, de confession juive, est déportée à Auschwitz. Son père y est décédé[4].

Il est l'oncle du philosophe Denis Kambouchner.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il collabore comme dessinateur de presse à des supports tels que L'Humanité, La Vie Ouvrière, France Nouvelle, La Vie du Rail[5].

Il publie aussi dans les périodiques Vaillant, Pif Gadget, 34 Caméra, Record et Pilote.

Mais c'est pour sa collaboration à Pif Gadget, organe du parti communiste pour la jeunesse, qu'il se fait le plus connaître.

En 1963, en tant que scénariste, il crée avec le dessinateur Yves Roy le cow-boy Teddy Ted dans le no 935 du du périodique Vaillant[6].

De 1965 à 1969, sur scénario de Jean Sanitas, il dessine la série futuro-comique Zor et Mlouf contre 333 toujours pour Vaillant[1].

En 1969, il crée l'homme des cavernes Pépépok accompagné de l'oiseau Couik (oiseau préhistorique) dans le no 1 de Pif Gadget[7].

En 1973, il crée Dicentim (le petit franc) dans Pif Gadget ()[7].

En 1987, il crée Zup et son vidéozip dans le no 929 du de Pif[8].

De 2004 à 2008, il continue à collaborer activement avec le nouveau Pif Gadget.

Plusieurs monographies sur l'auteur et les bandes dessinées sont publiés par le Kamb-ologue Frédéric Maye.

De nombreux entretiens et clips vidéos avec Jacques Kamb ont été réalisés par Jean-Luc Muller[9].

Jacques Kamb a été incinéré au crématorium du Père-Lachaise[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'Indispensable sur Jacques Kamb (AMBD 2000).
  2. Relevé des fichiers de l'Insee
  3. L'auteur et dessinateur BD Jacques Kamb est décédé
  4. a et b « Kamb, la vie croquée à pleins crayons », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Dossier Kamb (Kirby 2006).
  6. « Les Auteurs », sur teddyted.free.fr (consulté le )
  7. a et b Anacho, « Dicentim, le petit franc », sur https://bdmagexhumator.blogspot.com, (consulté le )
  8. « Vaillant année 1987 », sur https://bdoubliees.com (consulté le )
  9. ""Jacques Kamb sur le blog du film Vaillant-Pif"

Liens externes[modifier | modifier le code]