Michel Bataille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille (homonymie).
Michel Bataille
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 81 ans)
Clamart, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Michel Bataille, né le à Paris et mort le à Clamart est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il réalise des études d'architecture à l’École nationale supérieure des beaux-arts, puis participe à des projets avec Le Corbusier. Treize ans plus tard, il abandonne son activité d’architecte et se consacre à l’écriture. Vivant à Paris puis à Saint cloud, il choisira ensuite la Normandie pour s'y installer avec sa famille. Sa femme Marie Claude peintre, ses enfants Frédéric, Eric, Emmanuelle et Nicolas.

En 1947, il obtient le prix Stendhal pour son premier roman Patrick, et en 1950, après La Marche du soleil (écrite lors d'un voyage en Afrique), il cesse d’écrire momentanément.

Il doit du fait de problèmes de surdité abandonner son métier d'architecte après quelques années.

Son métier d'architecte lui inspire Une pyramide sur la mer, Prix des Deux magots 1965, et La ville des fous en 1966. Il est reçu par Bernard Pivot et Jacques Chancel à plusieurs reprises. Avec L'arbre de Noël il sera deux fois ex æquo au prix Goncourt puis au troisième tour de vote ne sera pas retenu[pas clair]. Il obtient la Plume d'or du Figaro littéraire. En 1969, L'arbre de Noël sera repris au cinéma dans un film réalisé par Terence Young avec Bourvil.

Le roman Une colère Blanche est le récit d'un peintre dans toute sa créativité et sa souffrance (Prix des Quatre jurys). Publiant Cendres sur la mer, il s''inscrit à contre-courant des idées nouvelles, ce roman de Michel Bataille rappelant que l'avortement peut être un drame. Il devient également l'auteur d'ouvrages à caractère historique, sur Jean Jaurès et Gilles de Rais.

Il est le neveu de Georges Bataille[1].

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

  • Patrick (1947) – prix Stendhal, 1947
  • La Marche du soleil (1950)
  • Cinq jours d'automne (1963), adapté pour la télévision
  • Le Feu du ciel (1964)
  • Une pyramide sur la merprix des Deux Magots (1965)
  • La Ville des fous (1966)
  • Un essai sur Gilles de Rais (1967), J'ai lu, no A192, coll. « L'Aventure mystérieuse »
  • L'Arbre de Noël (1967), (ISBN 2-266-13241-5) – Plume d'or du Figaro littéraire, grand succès de librairie puis de cinéma
  • Une colère blanche (1969)
  • Le Cri dans le mur – prix Jean-Cocteau 1970, édition enrichie de lithographies de Jacques Vimard, soixante exemplaires numérotés, Éditions Barbova, 2006.
  • Les Jours meilleurs (1973) – prix Maison de la Presse 1974 (document)
  • Cendres sur la mer (1975)
  • Soleil secret (1975)
  • Demain Jaurès (1977)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Bataille, romancier sur le site du quotidien Le Monde.

Liens externes[modifier | modifier le code]