Michèle Sylvander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michèle Sylvander
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité
Artiste contemporaineVoir et modifier les données sur Wikidata

Michèle Sylvander est une artiste française. Elle vit et travaille à Marseille. Elle présente en France et à l'étranger, des expositions monographiques ou collectives. Elle a enseigné à l’École des Beaux-Arts de Marseille-Luminy.

Michèle Sylvander développe un travail artistique qui s’appuie principalement sur la photographie mais déploie également ses formes dans l’installation, le dessin ou la vidéo…

L’autoportrait et la vie de famille y occupent une place centrale ; à travers eux, l’artiste affirme le point de vue suivant lequel la proximité de l’expérience personnelle contient une certaine forme d’universalité. Ils disent aussi qu’il y a là le nœud de la construction sociale (le « moi » dans le petit jeu de la cellule familiale comme métonymie du « moi » sur la grande scène du monde[1]).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance passée en Allemagne, au Maroc et en Algérie, Michèle Sylvander fait ses études à l’École des Beaux-Arts de Marseille - Luminy où elle rencontre son mari, l’architecte Harald Sylvander.

Elle rejoint la galerie Roger Pailhas, à Marseille, en 1989 conjointement avec la galerie Luis Serpa, à Lisbonne, avant de travailler avec la galerie of Marseille et la Gandy Gallery, à Bratislava.

François Bret, alors directeur de l'école des Beaux-Arts, lui consacre sa première exposition, le Passe-Parole en 1971. D'ores et déjà le portrait de famille est présent, la relation amicale ou familiale étant déterminante dans son travail. Elle abandonne progressivement une peinture "narrative" pour se tourner vers la photographie en 1993. La question de l'autoportrait occupe tout d'abord sa pratique. "C'est une fille" et "La Fautive" sont les deux œuvres emblématiques de cette période. A ce propos, Jean-Christophe Royoux cite Montaigne qui disait que ce sujet était la matière première de ces livres[2]. Dans un entretien avec Jérôme Sans en 2000, elle dira qu'il est pratique de se servir de soi[3].

Parallèlement aux photographies qu'elle sacralise en les exposant, Michèle Sylvander "photographie son monde en toutes occasions, des plus anodines, aux plus "sociales" aux plus mondaines. Elle cadre son entourage de l'obsession de son regard. Il en résulte des centaines de tirages, classés, répertoriées, conservés et envoyés aux intéressés. Au-delà du plaisir et du déplaisir de recevoir des images de soi, ces envois sont terrifiants. Les clichés sans pitié, sans concessions pour les sujets photographiés d'une part. D'autre part, ils pointent, après quelques envois successifs le caractère incestueux et clos d'une société[4]."

Sa première vidéo insomnie relève de la performance. Elle se servira plus tard d'archives familiales[5] pour construire de nouvelles vidéos comme pourquoi tu pars ou la convocation. Only you est une vidéo dédiée à sa mère.


Expositions[modifier | modifier le code]

Choix d'expositions individuelles et collectives[modifier | modifier le code]

  • 2005, À mon retour je te raconte, Château de Servières, Marseille
  • 2012, La Répétition, Michèle Sylvander, Galerieofmarseille, Marseille
  • 2011 • Almost Beautiful Life, Michèle Sylvander, Pavlina Fichta Cierna, Gandygallery, Bratislava, Slovaquie
  • 2008 • La fascination des Ulysses Michele Sylvander, Marie Bovo, Galerie Luis Serpa, Lisbonne, Portugal
  • 2008 • Promenade en Céphalée, Espace d'art Le Moulin, La Valette-du-Var
  • 2002 • Un monde presque parfait, Mac, Galeries contemporaines des musées de Marseille
  • 2000 • Galerie Luis Serpa, Lisbonne
  • 2000 • Droit de visite, Villa Noailles, Hyères


  • 1993 • Galerie Roger Pailhas, Paris
  • 1990 • Galerie Roger Pailhas, Marseille
  • 2016 • Quand la matière devient forme, collection de Sébastien Peyret, Centre d'Art Contemporain,Istres
  • 2016 • My Body is a Cage, Musée du Grand Hornu, Belgique, Collection du MAC, Marseille
  • 2016 • CAFÉ IN. Mucem, Marseille
  • 2016 • Le Rêve, Musée Cantini, Marseille
  • 2015 • 20 ans, Anniversaire du MAC, Musée d'Art contemporain de Marseille
  • 2015 • Travelling, Galerie Karima Célestin, Marseille
  • 2015 • Women on paper, Gandy gallery, Bratislava
  • 2013 • Ikono on Air Festival, Ikono TV, festival vidéo, Berlin, Allemagne
  • 2013 • Apparences privées, autoportraits d'artistes contemporains, œuvres de la Collection [Safira & Luís] Serpa et de la Collection de la Fundação Arpad Szenes_Vieira da Silva, Lisbonne, Portugal
  • 2013 • Viennafair, Stand Gandy gallery, Vienne, Autriche
  • 2013 • Au Bazar du genre, Mucem, Marseille
  • 2012 • 20 years of Gandy Gallery, Bratislava, Slovaquie Galerie l'Hoste Art contemporain, Arles
  • 2012 • Au fil de l'eau, Centre de la Vieille Charité, Marseille 2011
  • 2012 • O Fascinio de Ulisses, MEIAC, Museo Extremeño Ibero Americano de Arte Contemporáneo, Badajoz, Espagne For intérieur
  • 2012 • Festival voies off, Michel Poivert, Arles
  • 2009 • Les Femmes parlent, Gandy Gallery, Bratislava, Slovaquie
  • 2008 • Dont acte(s) 2, Galerieofmarseille, Marseille
  • 2008 • La Fascination des Ulysses, Galerie Luis Serpa Projectos, Lisbonne, Portugal
  • 2008 • Marseille, Artistes Associés, collection FRAC, Centre de la vieille Charité, Marseille Avec les Maîtres, commissaire Michel Enrici, Musée Cantini, Marseille
  • 2006 • L'art d'une vie hommage à Roger Pailhas, [mac] musée d'art contemporain, Marseille
  • 2005 • La collection, l'art, la vie, le corps, Musée d'art contemporain de Marseille
  • 2005 • A visages découverts, le 10neuf, Centre d'art contemporain, Montbéliard
  • 2004 • Je t'envisage, Musée de l'Elysée, Lausanne, Suisse
  • 2004 • Elles photographient, Maison de la photographie, Toulon
  • 2003 • Cara a Cara, Culturgest de Lisbonne, Portugal
  • 2002 • Reflected Images, Kunstaus de Hamburg, Allemagne
  • 2002 • Reflected Images, Ateliers d'artistes de la ville de Marseille Reflected Images, Kunsthalle de Berne, Suisse
  • 2000 • Arte Marsiglia, Centre culturel français de Turin, Italie
  • 2000 • Art Basel, stand Galerie Roger Pailhas
  • 2000 • Kunstmesse, Bâle, Suisse • Narcisse blessé, Passage de Retz, Paris
  • 2000 • Séquences, Galerie Roger Pailhas, Marseille
  • 2000 •Art Basel, Galerie Roger Pailhas
  • 1999 • Kunstmesse, Bâle, Suisse
  • 1998 • Fait sur mesure, Centre de la Vieille Charité, Musées de Marseille, Ateliers d'artistes/Office de la Culture, Marseille
  • 1998 • Paris photo, Carrousel du Louvre, Paris
  • 1997 • Reviews, Galerie Roger Pailhas, Marseille
  • 1996 • L'art au corps, commissaire Philippe Vergne, MAC, Galeries contemporaines des Musées de Marseille, Marseille
  • 1996 • La mode au corps, commissaire Olivier Saillard, Musée de la Mode, Marseille
  • 1996 • Praticas Transgressivas, women in red, Galerie Luis Serpa, Lisbonne, Portugal
  • 1996 • 10 ans déjà, Galerie Roger Pailhas, Marseille Ils collectionnent, le retour, MAC, Galeries contemporaines des Musées de Marseille, Marseille
  • 1996 • Logo non logo, Thread Waxing Space, New York, États-Unis
  • 1991 • Neuf artistes québécois, sept artistes français, Centre national d'art contemporain de Montréal, Canada
  • 1985 • Fire/Nze, commissaire Mario Mariotti, Église Santo Spirito, Florence, Italie

Œuvres dans l’espace public[modifier | modifier le code]

Michèle Sylvander a réalisé de nombreuses œuvres dans l’espace public, dont une station de métro à Marseille.

Collections publiques et privées[modifier | modifier le code]

  • Collection [mac] musée d'art contemporain, Marseille, 2003
  • Fonds communal, Ville de Marseille, 2001 Musée Cantini, Marseille, 1970
  • Frac Paca, 1993
  • FNAC, Paris, 1997 et 2004
  • Fondation Vacances Bleues
  • Présence dans des collections privées

Catalogues[modifier | modifier le code]

Catalogues individuels[modifier | modifier le code]

  • 2015 • Des histoires, textes de Michel Poivert et Caroline Hancock, éditions P., Marseille, 2015
  • 2002 • Un monde presque parfait, textes Nathalie Ergino, Nathalie Quintane et Jean-Christophe Royoux, Mac, Galeries contemporaines des Musées de Marseille, 2002
  • 2000 • Droit de visite, Philippe Vergne : Michèle Sylvander : j'ai pas sommeil, Entretien Michèle Sylvander et Jérôme Sans : Une femme sous influence, texte de Chantal Akerman, Villa Noailles, Hyères, 2000
  • 1995 • Autoportraits, Bernard Blistène : J'entends dire parfois « Tu es encore belle », Antoine de Baecque Sur trois têtes posées là... Philippe Vergne : Le retour de Laura Palmer, Galerie Roger Pailhas, Marseille, 1995

Catalogues collectifs[modifier | modifier le code]

  • 2013 • Au Bazar du genre édition, Coédition MuCEM / Editions Textuel
  • 2013 • Musée Cantini, Musée d'Art Contemporain, guide des collections, Artlys éditions
  • 2013 • Vincent Romagny, Sources, Editions Vincent Romagny / Rond-Point Project, Paris, Diffusion Les Presses du réel, Dijon
  • 2012 • Marseille-Culture(s), texte de Hervé Lucien, Editions HC, Paris 2012
  • 2012 • La Planque. 13 Ateliers d'artistes à Marseille de Frédéric Valabrègue, éditions Parenthèses, Marseille S.K. beau de Hervé Castanet, édition de La Différence, Paris
  • 2010 • La Photographie Contemporaine, Michel Poivert, Flammarion, Paris
  • 2008 • Faire Face, le nouveau portrait photographique de William A. Ewing, Actes Sud, Arles (traduction de 2004)
  • 2008 • Marseille Artistes Associés, 1997-2007, coédition Musée de Marseille, Archibooks
  • 2007 • Une Galerie dans la ville, Roger Pailhas, édité par Jean-Louis Maubant, Les Presses du réel, Dijon. MAC - Les collections, Marseille/Paris : direction des Musées de Marseille.
  • 2006 • Faire face, édition Actes Sud, trad. anglais, italien, 2006
  • 2005 • A visages découverts. Pratiques contemporaines de l'autoportrait, textes Philippe Cyroulnik, Jean Luc Nancy, etc., Édition du Centre d'Art Contemporain de Montbéliard, Le 10 neuf, 2005 2004
  • 1984-2004 • vinte años Galeria Cómicos/Luís Serpa Projectos, Lisbonne, Portugal
  • 2002 • Reflected Images, Kunstaus de Hamburg, Allemagne
  • 2001 • Reflected Images, Kunsthalle de Berne, Suisse, 2001
  • 2000 • Collection 1989/1999 : Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur, édition 2000, Actes Sud / Frac Paca, 2000
  • 1998 • Fait sur mesure, Centre de la Vieille-Charité, Ateliers d'artistes / Office de la Culture de Marseille, Marseille, 1998
  • 1996 • L'art au corps, notice biographique de Michèle Sylvander par Hélène Defilippi, Galeries contemporaines des Musées de Marseille, Marseille, 1996
  • 1996 • 10 ans déjà, Galerie Roger Pailhas, Marseille, 1996
  • 1994 • Mémoires, texte de Caroline Clément, Musées des Tapisseries, Aix-en-Provence, 1994
  • 1994 • Logo non logo, textes de Pierre Restany et Robert C. Morgan, Thread Waxing Space, New-York, 1994
  • 1991 • Neuf artistes québécois, sept artistes français, Centre national d'art contemporain de Montréal, Canada, 1991

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait du texte de Guillaume Mansart dans Documents d'Artistes
  2. Jean-Christophe Royoux, Nathalie Quintane, Michèle Sylvander, [Mac] Galeries Contemporaines des Musées de Marseille, , 144 pages p., p.2 à 13
  3. Jérôme Sans, Philippe Vergne, "Une femme sous influence" in Droit de visite, Villa Noailles,
  4. Jérôme Sans, Philippe Vergne, "J'ai pas sommeil, entretien avec Philippe Vergne" in Droit de visite, Villa Noailles,
  5. http://www.journalzibeline.fr/wp-content/uploads/pdf/zibel86.pdf

Liens externes[modifier | modifier le code]