Michèle Gazier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michèle Gazier
Image dans Infobox.
Michèle Gazier, octobre 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Cabri d'or ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Michèle Gazier, née le [1] à Béziers, est une écrivaine, traductrice, critique littéraire et éditrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michèle Gazier devient professeure d'espagnol en 1970. Au début des années 1980, elle traduit et contribue à faire découvrir des auteurs espagnols : Manuel Vasquez Montalban, Juan Marsé, Francisco Umbral.

En 1983, elle quitte l'enseignement et intègre la rédaction du journal Libération. Ses chroniques traitent alors principalement de littérature espagnole, italienne et portugaise.

Elle poursuit son travail de critique littéraire dans Télérama et publie son premier roman en 1993.

En 1994, elle est lauréate du prix du Cabri d'or de l'Académie cévenole[2].

À partir de 1995, elle est membre du jury du Prix de l'écrit intime[3].

En 2010, elle fonde les éditions des Busclats, en collaboration avec Marie-Claude Char, femme du poète René Char[4].

Avec son mari Pierre Lepape, journaliste, critique littéraire et écrivain, elle publie deux essais littéraires et un roman en forme de réécriture contemporaine du roman de Stendhal, Le Rouge et le Noir : Noir et Or (Le Seuil, 2015).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Écrivaine[modifier | modifier le code]

  • Avec Pierre Lepape, Romanciers du XXe siècle, essai (1990)
  • Avec Pierre Lepape, Écrivains du XIXe siècle, essai (1991)
  • En sortant de l’école, nouvelles (1992)
  • Histoire d’une femme sans histoire (1993)
  • Nativités (1995)
  • Un Cercle de famille (1996)
  • Sorcières ordinaires (1997)
  • L’Été du secret (1999)
  • Le Merle bleu (1999)
  • Les Vitrines Hermès (1999)
  • Le Fil de soie (2001)
  • Les Garçons d'en face (2003)
  • Colette Deblé (2003)
  • Parle-moi d'amour, collectif (2004)
  • Mont-Perdu (2005)
  • En souvenir de vous (2006)
  • Un soupçon d’indigo, (2008)
  • L’Espagne / Écriture visuelle (2008)
  • Abécédaire gourmand (2008)
  • Noir panthère (2008)
  • La Fille (2010)
  • Le Goût de la lecture (2010)
  • Nathalie Sarraute, l’après-midi (2010)
  • L’Homme à la canne grise (2012)
  • Le Goût des mères (2012)
  • Les Convalescentes (2014)
  • Avec Pierre Lepape, Noir et Or (2015)
  • Le Goût du mariage (2015)
  • Silencieuse (2017) , Prix du Salon du Livre de Chaumont, 2017

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Traductrice[modifier | modifier le code]

  • Or et monnaie chez Martin de Azpilcueta, (1978)
  • Juan Marsé :
    • L'Obscure histoire de ma cousine Montsé (1981)
  • Francisco Umbral :
    • Le Chapelet d'amours (1981)
  • Manuel Vasquez Montalban :
    • Marquises, si vos rivages (1980)
    • La Solitude du manager (1981)
    • Meurtre au comité central (1982)
    • Les Oiseaux de Bangkok (1987)
    • Les Mers du sud (1988)
    • Happy End (1989)
    • Tatouage (1990)
    • Le Pianiste (1990)

Documentaires[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gazier, Michèle (1946-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le )
  2. http://www.alescevennes.fr/resources/medias/culture/cabri.d.or/cabri.d.or.2013.pdf
  3. Anne Coudreuse et Françoise Simonet-Tenant (dir.), Pour une histoire de l'intime et de ses variations, Paris, L'Harmattan, 2009, p. 7.
  4. Les éditions des Busclats, consulté le 14 octobre 2011.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :