Marie-Claude Char

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Char.
Marie-Claude Char
FIG 2014 - Marie-Claude Char.JPG
Marie-Claude Char en 2014.
Biographie
Nom de naissance
Marie-Claude Andrée Billet
Nationalité
Française
Activité
Conjoint
Autres informations
Membre de
Association des amis de la Bibliothèque nationale de France (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Marie-Claude Char (née Marie-Claude Andrée Billet, puis Mme Le Gouz de Saint-Seine) est une éditrice française. Elle est la dernière compagne du poète René Char.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Claude de Saint-Seine épouse René Char en .

Elle travaille près de vingt ans aux éditions Gallimard, notamment en tant que directrice du service de presse, mais quitte cette maison en 1988, à la mort de René Char[1]. Elle devient alors éditrice free lance. De plus, elle dirige des publications à l'imprimerie nationale dans le domaine des beaux livres et de la bibliophilie, tout en collaborant avec d'autres éditeurs tels Hachette, Quai Voltaire, ou encore NiL[2].

Marie-Claude Char participe par ailleurs à la diffusion de l'œuvre de son époux en établissant de nombreuses éditions. En outre, elle coscénarise, en 1997, René Char : 1907-1988, réalisé par Jacques Malaterre[3].

En 2007, elle publie chez Flammarion Pays de René Char, œuvre iconographique qui dévoile les liens entre les lieux chers à René Char et sa poésie[4].

En 2010, elle fonde, en collaboration avec Michèle Gazier, les éditions des Busclats[5],[6],[7].

Elle est administratrice de l'Association des amis de la Bibliothèque nationale de France[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Éditions établies des œuvres de René Char[modifier | modifier le code]

  • La Sorgue et autres poèmes, Hachette, 1994.
  • Dans l'atelier du poète, Gallimard, coll. « Quarto », 1996 ; nouvelle édition revue et corrigée en 2007.
  • Le Marteau sans maître, Gallimard, coll. « Poésie », 2002.
  • Lettera amorosa, Gallimard, coll. « Poésie », 2007.
  • Le Trousseau de Moulin premier, La Table Ronde, 2009.
  • Correspondance 1951-1954, éditions des Busclats, 2010[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Entretien avec Marie-Claude Char », Mélico : mémoire de la librairie contemporaine, 30 décembre 2010.
  2. Marie-Claude Char, PauleConstant.com, consulté le 19 octobre 2011.
  3. Notice René Char : 1907-1988, Sudoc, consulté le 20 octobre 2011.
  4. « Pays de René Char », France Culture, consulté le 19 octobre 2011.
  5. Cecil Mazin, « Ouverture des éditions des Busclats, sur les traces de René Char », Actualitté, 23 avril 2010.
  6. Michel Abescat, « Les marges des busclats », Télérama, n° 3145, 24 avril 2010.
  7. L.A., « « Un pas de côté avec les Busclats »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) », Le Pays, 27 avril 2011.
  8. http://www.amisbnf.org/conseil-administration.
  9. Décret du 29 mai 2019 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier (lire en ligne)
  10. Nathalie Jungerman, « Entretien avec Marie-Claude Char », Fondation La Poste, septembre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :