Menhirs de la Forêt de Haute-Sève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Menhirs de la Forêt de Haute-Sève
Image illustrative de l’article Menhirs de la Forêt de Haute-Sève
Menhirs dans la forêt
Présentation
Nom local Les Roches Piquées
Type Menhirs
Protection Logo monument historique Classé MH (1900)
Caractéristiques
Matériaux grès
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 44″ nord, 1° 29′ 01″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Commune Saint-Aubin-du-Cormier
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Menhirs de la Forêt de Haute-Sève
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Menhirs de la Forêt de Haute-Sève
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Menhirs de la Forêt de Haute-Sève

Les menhirs de la Forêt de Haute-Sève sont, comme leur nom l'indique, situés dans le forêt de Haute-Sève à Saint-Aubin-du-Cormier, dans le département français d'Ille-et-Vilaine.

Protection[modifier | modifier le code]

Cinq des menhirs sont classés au titre des monuments historiques en 1900[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'ensemble est constitué de deux groupes distincts, le premier groupe, composé des six menhirs les plus à l'ouest, est appelé les Roches Piquées.

Les Roches Piquées[modifier | modifier le code]

Le groupe des Roches Piquées est mentionné par Paul Bézier[2] mais c'est à P. Henry que l'on en doit la première description précise[3].

Menhir Forme Hauteur Largeur Épaisseur Caractéristiques
no 1 pyramidale 2,90 m 1,60 m 1,12 m cupule sur la face nord
no 2 3,20 m m 0,90 m renversé vers 1875
no 3 2,20 m 0,90 m 0,60 m renversé
no 4 obélisque 2,80 m 1,56 m 1,40 m
no 5 irrégulière 2,15 m 1,80 m m 4 cupules sur la face sud-ouest
no 6 prismatique 4,05 m 2,40 m 2,23 m 4 cupules sur la face sud-ouest
Données : Les mégalithes du département d'Ille-et-Vilaine[3]

Les menhirs ne sont pas alignés, les distances entre eux, deux à deux sont variables : 16 m entre le no 1 et le no 2, no 3 à égale des distances des no 1 et no 2, no 4 à 180 m à l'est du no 1, no 5 à 200 m au sud du no 4, no 6 à 155 m au sud-est du no 5[3].

Second groupe[modifier | modifier le code]

Le second groupe est situé à l'est des Roches Piquées. Il comporte deux menhirs encore debout et quatre blocs épars en quartzite ou en grès qui pourraient être des menhirs renversés[3].

Menhir Hauteur Largeur Épaisseur Caractéristiques
no 1 0,90 m 0,87 m 0,58 m forme prismatique
no 2 3,20 m 2,70 m 1,40 m forme prismatique, dénommé l'Escalier du Juge
Données : Les mégalithes du département d'Ille-et-Vilaine[3]


Bloc Longueur Largeur Épaisseur Caractéristiques
no 1 1,62 m 0,65 m 0,60 m 3 cupules sur la face est
no 2 1,97 m 1,22 m 0,55 m cassé
no 3 4,20 m
no 4 m
Données : Les mégalithes du département d'Ille-et-Vilaine[3]

D'autres blocs jonchent le sol sur une superficie de 0,4 ha et sont plus ou moins masqués par la végétation[3].

Folklore[modifier | modifier le code]

Selon une légende, un trésor serait caché sous les Roches-Piquées mais si l'on creuse sous celles-ci elles s'enfoncent au fur et à mesure. Le lieu serait fréquenté par des lutins malveillants[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Paul Bézier, Inventaire des monuments mégalithiques du département d'Ille-et-Vilaine, Rennes, H. Caillière, , 360 p. (lire en ligne), p. 103.106. 
  • L. Collin, « Quelques monuments mégalithiques de l'ouest de l'Ille-et-Vilaine », Bulletin et mémoires de la société archéologique du département d'Ille-et-Vilaine,‎ , p. 30-32 (lire en ligne)
  • Jacques Briard, Loïc Langouët et Yvan Onnée, Les mégalithes du département d'Ille-et-Vilaine, Rennes, Institut culturel de Bretagne et Centre régional d'archéologie d'Alet, coll. « Patrimoine archéologique de Bretagne », , 122 p. (ISBN 9782868220929), p. 82-86 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]