Maurice Grammont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maurice Grammont
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
MontpellierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Maurice Grammont est un linguiste (comparatiste, indo-européaniste), phonéticien, dialectologue français, né le 15 avril 1866 à Damprichard (Doubs), mort le 17 octobre 1946 à Montpellier.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

  • Études d'indo-européen à Fribourg-en-Brisgau et à Berlin,
  • Études de linguistique à Paris auprès de Michel Bréal, Arsène Darmesteter, Jules Gilliéron, Gaston Paris, Ferdinand de Saussure.
  • Élève de l’Abbé Rousselot en phonétique.
  • En 1892, à la Faculté des Lettres de Dijon, il enseigne la linguistique, le lituanien et le gotique.
  • À partir de 1895 et jusqu'à la fin de sa carrière en 1939, il occupe la chaire de Grammaire et Philologie de la Faculté des Lettres de Montpellier.
  • En 1904-1905, il fonde le Laboratoire de phonétique expérimentale de l'université de Montpellier.
  • Direction de la Revue des Langues Romanes.

Éléments bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • La Dissimilation consonantique dans les langues indo-européennes et dans les langues romanes. Dijon, 1895.
  • Le patois de la Franche-Montagne et en particulier de Damprichard (Franche-Comté). Bouillon, 1901 (290 p.; en ligne: https://archive.org/details/lepatoisdelafran00gramuoft).
  • « Réflexions sur les lois phonétiques » in Mélanges linguistiques offerts à M. Antoine Meillet : Paris : C. Klincksieck, 1902, 115-131.
  • Petit traité de versification française. Armand Colin, 1911.
  • La prononciation française et comment se prononce le français. 1913.
  • La prononciation française. Delagrave, 1926.
  • Traité pratique de prononciation française. Delagrave, 1914.
  • Le vers français. Ses moyens d'expression, son harmonie. Éditions Édouard Champion, 1923.
  • Traite de phonétique. Delagrave, 1933.
  • Phonétique du grec ancien. IAC, 1948.
  • Essai de psychologie linguistique, style et poésie. Delagrave, 1950.

Bibliographie sur Maurice Grammont[modifier | modifier le code]

  • Halphen Louis, Éloge funèbre de M. Maurice Grammont, membre libre non résidant de l'Académie. In: Comptes-rendus des séances de l'année.. - Académie des inscriptions et belles-lettres, 90e année, N. 4, 1946. pp. 560-565.
  • Decimo Marc, "Saussure à Paris (1880-1891). Préface et édition d'un cours de Ferdinand de Saussure (1890-1891), d'après les notes de deux étudiants : Ferdinand Lot et Maurice Grammont". En collaboration avec André Rousseau, professeur à Lille III. (à paraître)
  • Durand J. & Laks B., 2000, Relire les phonologues du français : Maurice Grammont et la loi des trois consonnes, Langue française 126, p. 29-38.
  • Fryba-Reber Anne-Marguerite,"Maurice Grammont et l'École française de linguistique", Cahiers Ferdinand de Saussure 52, 1999, 139-153.
  • Fryba-Reber Anne-Marguerite, "Maurice Grammont", dans Corpus représentatif des grammaires et des traditions linguistiques II, éd. B. Colombat assisté de E. Lazcano, HEL hors série 3, Paris, 2000, 399-401.
  • Fryba-Reber Anne-Marguerite, "Maurice Grammont, Antoine Meillet et l'institutionnalisation de la linguistique en France", Revue des langues romanes 105, 2001, 503-517.
  • Kovarsky Vera, "L'œuvre scientifique de Maurice Grammont, Membre de l'Institut". Librairie le François, 1949.
  • Mounin, Georges. « Paul Valéry et Maurice Grammont ». In : Mounin, Georges, La Littérature et ses technocraties. Tournai (Belgique) : Casterman, 1978, p. 86-95.
  • Vilkou-Poustovaïa I., Martinet face à Grammont — une rencontre manquée entre Troubetzkoy et Saussure, in P. Martin (éd.), La linguistique 38:2, 2002, p. 117-131.
  • Wiblé E. "Maurice Grammont 1866-1946", Cahiers Ferdinand de Saussure 7, 1948, 45-46.

Liens externes[modifier | modifier le code]