Matthieu Simard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Matthieu Simard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Genre artistique
Distinction
Œuvres principales
Ça sent la coupe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Matthieu Simard est un chroniqueur et écrivain québécois né en 1974[1],[2]. Il habite à Montréal[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthieu Simard possède un baccalauréat en droit à l'Université de Montréal ainsi qu'un certificat en journalisme à Québec[1]. Il est chroniqueur au magazine Urbania et écrivain[1],[4].

Il a écrit une série pour la jeunesse, Pavel, et a remporté le prix littéraire France-Québec pour son ouvrage Les écrivements en 2019[5].

Il a écrit son premier roman, Échecs amoureux et autres niaiseries, à la suite d'une tentative de suicide[6]. Il s'ouvre également sur cette période difficile de sa vie dans un témoignage pour le magazine Urbania[7].

Son œuvre est collée à la réalité et est très proche du quotidien[8]. D'ailleurs, le narrateur de son roman Ça sent la coupe possède le même prénom que l'auteur, brouillant ainsi les frontières entre la réalité et la fiction[8].

Sa nouvelle série pour la jeunesse, Les Prank, aborde les conflits entre un frère et une sœur qui deviennent viraux après que leur père publie une vidéo en pleine chicane[9]. Grâce à ces personnages, l'auteur souhaitait aborder les thèmes de la célébrité et des réseaux sociaux qui sont populaires chez les jeunes[9]. Même si le ton est humoristique, voire cynique et ironique, les sujets abordés dans la série sont sérieux[9],[10]. Son oeuvre La tendresse attendra aborde les relations amoureuses au XXIe siècle, thème qu'il poursuit dans Les écrivements, roman dans lequel une vieille dame cherche à se souvenir et à retrouver un amour de longue date[11],[6],[12].

L'écrivain ne fait pas de distinction entre l'écriture générale et celle pour adolescents ; peu importe pour qui il écrit, son objectif est de faire réfléchir[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Littérature jeunesse[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Cherchez la femme (collectif), Montréal, Québec Amérique, 2010.
  • Amour & libertinage (collectif), Montréal, Les 400 coups, 2011.
  • Des nouvelles du père (collectif), Montréal, Québec Amérique, 2014.
  • Nu (collectif), Montréal, Québec Amérique, 2014, 370 p. (ISBN 9782764427323 et 2764427328).

Adaptation[modifier | modifier le code]

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Jessica Émond-Ferrat, « Noémie Poirier, 12 ans, rencontre Matthieu Simard », Entre les lignes : le plaisir de lire au Québec, vol. 6, no 3,‎ , p. 44–45 (ISSN 1710-8004 et 1923-211X, lire en ligne, consulté le )
  2. « Matthieu Simard Auteur | Agence Artistique Claude Girard - Agent », sur Agence Claude Girard | Cinéma Littérature Télévision Nouveaux médias (consulté le )
  3. a et b « Matthieu Simard », sur www.salondulivredemontreal.com (consulté le )
  4. « Matthieu Simard - URBANIA », sur urbania.ca (consulté le )
  5. « LAUREAT 2019 - Prix littéraire France Québec », sur Fédération France-Québec, (consulté le )
  6. a et b Marie-Christine Chartier, « Marie-Christine Chartier dans l’univers de Matthieu Simard : Entre ombre et lumière », sur Revue Les libraires, (consulté le )
  7. « Il y a 20 ans, j’ai voulu mourir - URBANIA », sur urbania.ca (consulté le )
  8. a et b Josée Bonneville, « Éric Dupont, Michèle Péloquin, Matthieu Simard », Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, no 118,‎ , p. 17–18 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  9. a b c et d « Matthieu Simard : un frère, une sœur et la notoriété non désirée », sur Le Soleil, (consulté le )
  10. Marie-France Bornais, « «Les Prank» de Matthieu Simard: abominable duo frère-sœur », sur Le Journal de Québec (consulté le )
  11. Jean-François Crépeau, « Matthieu Simard, Stéphane Dompierre, Étienne Verstraelen », Lettres québécoises : la revue de l’actualité littéraire, no 146,‎ , p. 20–21 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  12. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « L'auteur Matthieu Simard remporte le Prix littéraire France-Québec pour Les écrivements », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  13. « Gagnants et finalistes précédents des LivresGG », sur Prix littéraires du Gouverneur général (consulté le )
  14. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « L'auteur Matthieu Simard remporte le Prix littéraire France-Québec pour Les écrivements », sur Radio-Canada.ca (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]