Martín Antonio Delrío

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martín Antonio Delrío
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
LouvainVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Martín Antoine Delrío (dit aussi del Río ou Del Rio) né le à Anvers (Belgique) et décédé le à Louvain était un prêtre jésuite des Pays-Bas, juriste, philologue et exégète de renom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents espagnols, Delrío étudia d'abord à Lierre (Belgique) puis dans les universités de Paris, Douai, Louvain et Salamanque où il obtient un doctorat en 1574.

Il remplit d'abord de hautes fonctions publiques, fut sénateur au conseil du Brabant et vice-chancelier; mais dégoûté des affaires par les guerres civiles, il entra au noviciat des jésuites à Valladolid, en Espagne le 9 mai 1580. Il fut ordonné prêtre à Louvain en 1589. Il enseigna l'Écriture sainte à Salamanque, à Douai, à Liège et à Louvain.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a donné des notes estimées sur Solin, Claudien et Sénèque en 1574. Il est surtout connu par ses Disquisitiones magicae en six volumes[1] (investigations sur la magie) publiées en 1599, dont André Duchesne rédigea un abrégé en français en 1611 sous le titre de Controverses et recherches magiques[2] . Cet ouvrage influença les procès en sorcellerie, avec toutefois moins d'impact que le Malleus Maleficarum publié en 1486 par Heinrich Kramer et Jacques Sprenger. Il y demande de se montrer sans pitié envers ceux qui sont accusés de sorcellerie, même les enfants, et met en garde les juges eux-mêmes, car toute clémence de leur part serait péché mortel.

Lors de ses conférences sur la magie au collège des Jésuites de Louvain, il influença l'alchimiste et chimiste Jean-Baptiste van Helmont en lui inspirant une foi ardente au mysticisme.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • (la) Martino Del Rio, Disquisitionum magicarum, vol. 6, Louvain, G. Rivius, (lire en ligne)
  • André Duchesne, Les controverses et recherches magiques, Cambrai, Jean Petit-Pas, , 1098 p. (lire en ligne)
    Traduction abrégée en français

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]