Marie de Bourbon (1606-1692)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie de Bourbon.
Les armes de la comtesse.
Signature de la princesse.

Marie de Bourbon, née le 3 mars 1606 à l'Hôtel de Soissons, Paris, et morte le 3 juin 1692 au même endroit, fut comtesse de Soissons du 6 juillet 1641, date de mort de son frère, Louis de Bourbon-Soissons, jusqu'à sa propre mort. Fille de Charles de Bourbon-Condé (1566-1612), comte de Soissons et de Dreux et d'Anne de Montafié (1577-1644), dame de Lucé ; née sous le règne d'Henri IV et morte sous celui de Louis XIV, elle fut témoin des évolutions du Grand Siècle.

Elle épouse le 6 janvier 1625 Thomas-François de Savoie-Carignan (1596-1656), descendant de la maison Habsbourg, et des dynasties de Valois, de Médicis, et d'Aviz, fils de Charles-Emmanuel 1er de Savoie (1562-1630) et de Catherine Michelle d'Espagne (1567-1597), cette dernière étant, par sa mère, petite fille d'Henri II de France et de Catherine de Médicis, et par son père, petite fille de Charles Quint et d'Isabelle de Portugal. De cette union naîtront :

Elle eut la jouissance du château de Bagnolet acheté par sa mère. À sa mort, en 1692, le château sera racheté par François (ou Jean ?) Le Juge, fermier général. Ce château reviendra un peu plus tard à l'épouse de Philippe d'Orléans[1].

Claude Favre de Vaugelas (1585-1650) est choisi pour être gouverneur de leurs enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Picard, Bagnolet dans l'histoire : du franc-archer aux croquants, t. 1, Bagnolet, Société d'Histoire de la ville de Bagnolet,‎ , p. 35, 36

Liens externes[modifier | modifier le code]

Portraits de Marie de Bourbon et de son entourage :