Marie Tharp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie Tharp
Naissance
Ypsilanti, Michigan (États-Unis)
Décès (à 86 ans)
Nyack, New York (États-Unis)
Nationalité Américaine
Domaines Géologie, océanographie, cartographie
Institutions Lamont-Doherty Earth Observatory, université Columbia
Renommée pour Carte topographique mondiale des fonds océaniques
Distinctions Médaille Hubbard, 1978

Marie Tharp est une géologue, cartographe et océanographe américaine née le 30 juillet 1920 à Ypsilanti, dans le Michigan, et décédée à New York le 23 août 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômée en anglais et musique en 1943 de l'université de l'Ohio, Marie Tharp poursuit l'année suivante ses études en géologie à l'université du Michigan. Elle commence à travailler comme géologue pour la compagnie pétrolière de l'Oklahoma Stanolind et, conjointement, obtient un diplôme de mathématiques de l'université de Tulsa, en 1948. Cette même année, elle rejoint le département de géologie de l'université Columbia comme assistante chercheuse de William Maurice Ewing[1]. Elle y travaille jusqu'à sa retraite, en 1982.

Avant de travailler sur les cartes topographiques des fonds marins, Marie Tharp et Bruce C. Heezen sont chargés de travailler avec des photographies prises des fonds sous-marins pour aider à trouver des carcasses d'avions abattus lors de la Seconde Guerre mondiale. Ils découvrent de nombreuses vallées profondes creusées dans le plancher océaniques où pourraient se cacher les sous-marins américains. Ils découvrent également où et comment les câbles transatlantiques étaient brisés[2].

Elle est ensuite chargée par le Lamont-Doherty Geological Observatory de l'université Columbia, avec Bruce C. Heezen, de faire des diagrammes physiographiques, à partir de relevés bathymétriques réalisés dans l'océan Atlantique. Jusqu'en 1965, elle ne participe à aucune des 33 expéditions de récolte de données qu'effectue Heezen à bord du Vema, le navire de recherche du Lamont Doherty Geological Observatory. Victime du sexisme de l'époque, aucune femme n'était en effet autorisée à monter à bord des navires de recherche pour recueillir les profils des fonds marins. C'est donc elle qui est chargée de calculer, interpréter et visualiser les données que Heezen récolte. Ce n'est qu'en 1965 qu'elle commence à accompagner Heezen lors des campagnes en mer, récoltant les données qui permettront d'améliorer par deux fois la carte de l'Atlantique, en 1968 puis 1972[3],[2].

Leur première carte est publiée en 1959 et permet de mettre en évidence la physionomie de la dorsale océanique nord-atlantique. Elle est complétée en 1961 par les données concernant l'Atlantique Sud, et en 1964 par l'océan Indien. En 1977, Bruce C. Heezen meurt d'une crise cardiaque. Marie Tharp travaille alors énormément et ne désire "rien d'autre que de terminer la carte commencée"[2]. La carte mondiale de la topographie des fonds océaniques, réalisée en collaboration avec le peintre Heinrich C. Berann, est publiée moins d'un an plus tard par l'Office of Naval Research. Cette carte est un élément de première importance dans la découverte de la théorie de la tectonique des plaques. Elle est toujours largement utilisée aujourd'hui[4].

Marie Tharp est également la première à signaler, en 1952, l'existence d'une vallée, le rift, dans l'axe des dorsales[5].

Marie Tharp meurt d'un cancer à l'hôpital de Nyack, à New York le 23 août 2006, à l'âge de 86 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1959 The Floors of the Oceans. I : The North Atlantic, de Marie Tharp et Bruce C. Heezen
  • 1977 World Ocean floor panorama, Marie Tharp et Bruce C. Heezen, peint par Heinrich Berann, Library of Congress, 1977

Prix et reconnaissances[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marie Tharp, Oceanographic Cartographer, Dies at 86 », sur nytimes.com (consulté le 18 octobre 2012)
  2. a, b, c et d « Plumbing Depths to Reach New Heights - Marie Tharp Explains Marine Geological Maps », sur loc.gov (consulté le 18 octobre 2012)
  3. « Marie Tharp: The map that changed the world », sur historyofgeology.fieldofscience.com (consulté le 17 octobre 2012)
  4. « Remembered: Marie Tharp, Pioneering Mapmaker of the Ocean Floor », sur earth.columbia.edu (consulté le 18 octobre 2012)
  5. « Les dorsales », sur ifremer.fr (consulté le 17 octobre 2012)
  6. « Marie Tharp: Columbia Cartographer Who Mapped Atlantic Floor Is Honored by Library of Congress », sur columbia.edu (consulté le 18 octobre 2012)