Dérive des continents

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La dérive des continents est une théorie scientifique émise en 1912, par le météorologue allemand Alfred Wegener, selon laquelle les blocs continentaux se déplacent lentement à la surface de la Terre. Ces mouvements induiraient le morcellement et le regroupement régulier des continents selon divers arrangements, qui expliqueraient la correspondance des lignes côtières de continents séparés par les océans, comme l'Afrique et l'Amérique du Sud.

Cette théorie rencontra cependant de fortes oppositions dans la communauté des sciences de la Terre, notamment en raison de l'incapacité de Wegener a pouvoir expliquer le moteur de la cinématique des continents.

Historique[modifier | modifier le code]

Arguments de Wegener[modifier | modifier le code]

Oppositions à la théorie[modifier | modifier le code]

Héritage scientifique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Alfred Wegener, Die Entstehung der Kontinente und Ozeane, Friedr. Vieweg & Sohn Akt.-Ges., (1re éd. 1915), 231 p. (lire en ligne).