Marie-Paule Moracchini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marie-Paule Moracchini fut premier juge d'instruction au tribunal de Paris. Elle fut chargée de l'instruction de plusieurs dossiers sensibles : l'affaire de l'église de Scientologie (qu'elle instruisit à partir de 1993, et dont elle fut dessaisie en 2000[1]), l'affaire du substitut du Tribunal de Toulon Albert Lévy (qu'elle instruisit à partir de 1998, et dont la chambre de l'instruction de Paris prononça par deux fois l'annulation)[2], et l'affaire de l'assassinat du juge Bernard Borrel (qu'elle instruisit à partir de novembre 1997, et dont elle fut dessaisie en 2000 par la chambre d'instruction de Paris)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La juge Moracchini a été dessaisie », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  2. Jacqueline Coignard, « Moracchini, victime ou juge "d'obstruction" ? », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. Michel Deléan, « L'affaire Borrel maltraitée par la justice française », Médiapart,‎ (lire en ligne)