Michel Deléan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Deléan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Michel Deléan est un journaliste d'investigation français né en 1963.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste depuis 1986, il a été pigiste à Libération (1986-1987), reporter chargé des affaires judiciaires au Parisien (1988-1998), puis grand reporter chargé de l’investigation au Journal du dimanche (1999-2010). Il a rejoint Mediapart en [1].

Michel Deléan a enquêté sur la plupart des affaires de corruption et de financement politique françaises depuis le début des années 1990. Il a également couvert de grands procès comme ceux de l'Affaire Péchiney, l'affaire Elf, Carlos, Action directe, Paul Touvier, l'assassinat de Yann Piat, Michel Noir, Alain Carignon, Bernard Tapie, Alain Juppé, Dominique de Villepin, Jacques Chirac, Charles Pasqua, Eric Woerth, Jérôme Cahuzac, Claude Guéant, Guy Wildenstein, Christine Lagarde ou Georges Tron.

Membre de l'Association de la presse judiciaire[2] depuis 1993, il a interviewé plusieurs ministres de la Justice et de l'Intérieur.

Au cours de ses enquêtes, il a également recueilli des interviews exclusives de personnalités comme Christian Didier, l’assassin de René Bousquet (le ), François Ciolina dans l’affaire de l’office HLM de Paris (OPAC) (le ), le général Philippe Rondot dans l’affaire Clearstream (le ), Dominique Erignac, veuve du préfet Claude Erignac (le ), Liliane Bettencourt (le ), Jean-Christophe Mitterrand (le ), ou encore le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke (les 10 janvier et 29 août 2009), l'ex-trader Jérôme Kerviel (le 1er mai 2010), et Sylvia Wildenstein, la veuve du milliardaire et collectionneur Daniel Wildenstein (le ).

Il a notamment révélé l'implication des gendarmes d'élite du Groupement de pelotons de sécurité dans l'incendie de paillotes en Corse (le ), l’affaire de fausses factures de la Fondation Hamon (le ), dans laquelle Charles Pasqua et André Santini ont été jugés en , l'affaire du réseau pédophile de l’association L'École en Bateau et du voilier Karrek Ven (le ), qui a été jugée en , ainsi que l'ampleur du trafic d’œuvres d'art et d'objets volés à l'hôtel Drouot.

À Mediapart, Michel Deléan est à l’origine de nombreuses révélations sur les affaires Liliane Bettencourt, Christine Lagarde, Éric Woerth, Nicolas Sarkozy, Jérôme Cahuzac, Alain Gardère, François Fillon, ainsi que sur la mort de Rémi Fraisse à Sivens (seul ou avec ses confrères Fabrice Arfi, Louise Fessard, Karl Laske, Mathilde Mathieu, Laurent Mauduit).

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice biographique de Michel Deléan », sur Mediapart (consulté le 30 novembre 2013)
  2. « Les membres - Association confraternelle de la presse judiciaire » (consulté le 30 novembre 2013)