Marie-Lou Marcel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Lou Marcel
Image illustrative de l'article Marie-Lou Marcel
Fonctions
Députée de la 2e circonscription de l'Aveyron

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
Législature XIIIe et XIVe
Groupe politique SRC (2007-2016)
SER (2016-2017)
Prédécesseur Serge Roques
Successeur Anne Blanc
Conseillère régional de Midi-Pyrénées

(11 ans, 8 mois et 15 jours)
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Estadens (Haute-Garonne)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Responsable RH

Marie-Lou Marcel est une femme politique française, membre du Parti socialiste français, née le à Estadens (Haute-Garonne).

Parcours[modifier | modifier le code]

Conseillère municipale de Decazeville de 1983 à 1995, puis adjointe au maire de 1995 à 2001, Marie-Lou Marcel devient conseillère régionale de Midi-Pyrénées en 2004.

Marie-Lou Marcel est élue députée de la deuxième circonscription de l'Aveyron en 2007 pour la XIIIe législature (2007-2012). Elle est membre de la commission des affaires économiques, de l'environnement et du territoire de l'Assemblée nationale. Responsable des ressources humaines de profession, elle est en dispense d'activité à la suite du congé charbonnier. Elle exerça au sein des Houillères des Bassins du Centre et du Midi-Charbonnages de France.

Lors des élections législatives françaises de 2012 elle est réélue pour un deuxième mandat de députée en recueillant 63,49 % des voix au second tour[1].

A partir de mars 2014 elle s'inscrit dans la ligne des frondeurs au sein du groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Affaiblie dans son fief électoral suite à son échec aux élections municipales, elle revient sur sa décision de concourir à sa propre succession en novembre 2016 après avoir demandé son investiture en septembre. En décembre, elle annonce soutenir Benoît Hamon dans le cadre de la primaire de la Belle Alliance Populaire. Dés le soir du premier tour de l'élection présidentielle, elle appelle au rassemblement derrière Emmanuel Macron.

Pour les élections législatives françaises de 2017, elle dit "se mettre en congé du parti socialiste" et décide de soutenir la candidate de La République en marche Anne Blanc[2]. Sur décision de la commission nationale des conflits du Parti socialiste elle est exclue du Parti Socialiste le 31 mai 2017.

Mandats[modifier | modifier le code]

Députée
Conseillère régionale
  • 28/03/2004 - 13/12/2015 : conseillère régionale de Midi-Pyrénées
    • présidente de la commission des finances
    • membre de la commission permanente et des commissions : Énergie, Environnement et Développement durable, Industrie, PME-PMI, Grands groupes et services, Artisanat, commerce et services.
Conseillère municipale

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]