Mariánské Lázně

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville de République tchèque
Cet article est une ébauche concernant une ville de République tchèque.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marienbad.
Mariánské Lázně
Blason de Mariánské Lázně
Héraldique
Drapeau de Mariánské Lázně
Drapeau
Colonnade et fontaine chantante
Colonnade et fontaine chantante
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Karlovy Vary Region.svg Karlovy Vary
District Cheb
Maire Luděk Nosek
Code postal 353 30
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 13 224 hab. (2016)
Densité 255 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 53″ Nord, 12° 42′ 04″ Est
Altitude 578 m
Superficie 5 181 ha = 51,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Mariánské Lázně

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Mariánské Lázně
Liens
Site web www.marianskelazne.cz/en

Sur les autres projets Wikimedia :

Mariánské Lázně (en allemand : Marienbad) est une ville et une station thermale du district de Cheb, dans la région de Karlovy Vary, en République tchèque. Sa population s'élevait à 13 224 habitants en 2016[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Mariánské Lázně est située à 25 km au sud-est de Cheb, à 29 km à l'est de Waldsassen (Allemagne), à 33 km au sud-sud-ouest de Karlovy Vary et à 125 km à l'ouest de Prague[2].

La commune est limitée par Lázně Kynžvart au nord, par Prameny au nord-est, par Mnichov, Zádub-Závišín et Vlkovice à l'est, par Chodová Planá au sud, et par Trstěnice, Drmoul, Velká Hleďsebe, Valy et Lázně Kynžvart à l'ouest[3].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[4] :

Évolution démographique
1869* 1880* 1890* 1900* 1910* 1921*
2 582 4 075 4 942 6 424 9 123 10 183
1930* 1950* 1961* 1970* 1980* 1991*
11 794 9 261 12 882 13 559 14 930 15 382
2001* 2012 2013 2014 2015 2016
14 741 13 554 13 337 13 289 13 283 13 224

Thermalisme[modifier | modifier le code]

Mariánské Lázně en 1815.

Les vertus des eaux de Mariánské Lázně sont connues depuis le XIVe siècle ; en 1813, elle devient station thermale publique. On compte au total une quarantaine de sources qui sont toutes froides et de compositions chimiques différentes, mais qui contiennent toutes du gaz carbonique. On y traite en premier lieu les maladies des reins et des voies urinaires, puis les troubles du métabolisme, les maladies des voies respiratoires et celles de la peau.

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est dotée d'un réseau d'autobus et de trolleybus, exploité par la compagnie Městská dopravy Mariánské Lázně.

Marienbad et les arts[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

L'UNESCO a inscrit le 17 juin 2014 Mariánské Lázně sur la liste indicative du patrimoine mondial dans la série « Grandes villes d'eaux d'Europe » (en anglais : Great spas of Europe)[6].

Visiteurs célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2016.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 342-343 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).
  5. Mariánské Lázně est jumelée avec Marcoussis, après un pacte d'amitié internationale depuis 1995 qui a abouti à un serment de jumelage en dont la signature officielle a eu lieu le .
  6. « Great Spas of Europe », UNESCO (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]