Maison « Le Paraïs »

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison « Le Paraïs »
Maison Paraïs Manosque 3.jpg
Collections
Collections
Meubles, objets, documents d'archives, livres, lettres, manuscrits...
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Montée des Vraies Richesses
04100 Manosque
Coordonnées

La maison « Lou Paraïs » est une maison du XVIIIe siècle de Manosque dans les Alpes-de-Haute-Provence où vécut l'écrivain provençal Jean Giono (1895-1970) de 1929 à sa disparition en 1970 et où il créa une grande partie de son œuvre. La maison, son jardin et le chemin qui y mène sont inscrits aux monuments historiques depuis le [1]. La maison est labellisée Maisons des Illustres par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand et label « Patrimoine du XXe siècle ».

Historique[modifier | modifier le code]

En 1929, grâce au grand succès de son premier roman Colline, Jean Giono achète cette maison et son jardin au lieu-dit « Lou Paraïs » sur le flanc sud du mont d'Or qui domine Manosque (où il est né). Il s'en éloigne très peu et y mène une vie simple avec son épouse Élise et ses deux filles Aline et Sylvie.

Le jardin méditerranéen, qu'il rénove et transforme au cours du temps, est une oasis de verdure avec palmier, laurier, abricotier, kaki, vignes, bassin, fontaine...

Il y reçoit beaucoup d'amis dont les peintres Bernard Buffet et Lucien Jacques et l’écrivain André Gide.

La villa, aujourd'hui habitée par Sylvie Giono, est le siège de l'association les « Amis de Jean Giono » (fondée en 1972 par Henri Fluchère et Aline Giono).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sylvie Giono, Jean Giono à Manosque : Le Paraïs, la maison d'un rêveur, Belin, coll. « De l'intérieur », , 108 p. (ISBN 978-2701159805)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]