Magdalenenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le tumulus de Magdalenenberg

Le Magdalenenberg est une tombe princière de l'âge du fer qui se trouve à Villingen dans la Forêt-Noire en Allemagne. Avec un volume de 33 000 m3, un diamètre de 102 m et une hauteur actuelle de 6 m 60 (initialement 8 m), c'est le plus grand tumulus de la civilisation de Hallstatt. Au Moyen Âge, une chapelle dédiée à Ste-Madeleine a été construite à son sommet qui lui a laissé son nom, « la montagne de Madeleine ». Quatre kilomètres plus loin, on a découvert les restes d'un village celtique sur le promontoire du Kapf qui domine le confluent de la Kirnach et de la Brigach. Ce dernier lieu n'a été occupé qu'entre -600 et -550 à cause de ses ressources en fer qui ont été rapidement épuisées.

Le tumulus[modifier | modifier le code]

Il est situé à 740 m d'altitude et devait être entouré de 140 tombes dont 126 ont pu être ouvertes[1]. 131 personnes y ont été enterrées, 8 incinérées[1]. Le tumulus a été foré une première fois en 1890 mais le trésor espéré avait déjà disparu. Une fouille complète est réalisée en 1970-73 par Konrad Spindler. La chambre funéraire en bois (8 × 6,5 m) enfouie au milieu du tumulus a été bien conservée car elle était remplie d'eau. Elle a été datée de -616 par dendrochronologie[1]'[2]. Les pilleurs sont venus 37 ans plus tard comme l'atteste leur outil en bois qui a été également daté par la même méthode.

La découverte principale est la civière en bois qui a servi à porter le prince. Les restes d'un porc donné en offrande ainsi qu'un nécessaire de toilette (pour les oreilles, les ongles et la barbe) ont également été retrouvés. Les objets trouvés ainsi que la chambre funéraire sont actuellement exposés au musée des Franciscains à Villingen.

Collier d'ambre
Rasoir et coupe-ongle

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Konrad Spindler : « Magdalenenberg, Der hallstattzeitliche Fürstengrabhügel bei Villingen im Schwarzwald », Neckar-Verlag, Villingen, 6 volumes publiés entre 1971 1980. (ISBN 3-7883-0817-6), (ISBN 3-7883-0818-4), (ISBN 3-7883-0819-2).
  • Konrad Spindler : « Der Magdalenenberg bei Villingen, Ein Fürstengrabhügel des 6. vorchristlichen Jahrhunderts », Führer zu vor- und frühgeschichtlichen Denkmälern in Baden-Württemberg, 112 pages, Vol. 5, Theiss-Verlag, 1976. (ISBN 3-8062-1381-X)
  • Allard Mees : « Der Sternenhimmel vom Magdalenenberg. Das Fürstengrab bei Villingen-Schwenningen – ein Kalenderwerk der Hallstattzeit », 47 pages, Römisch-Germanisches Zentralmuseum, Mainz, 2011.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sauf indication contraire, toutes les informations sont issues du document suivant :

  1. a, b et c Stefan Burmeister : « Geschlecht, Alter und Herrschaft in der Späthallstattzeit Württembergs », p. 46, Tübinger Schriften zur ur- und frühchristlichen Archäologie, 255 pages, Waxmann Verlag, 2000.
  2. Datée initialement de -551 au début des années 1980, cette date a du être changée à cause de modifications dans la chronologie du chêne en Europe centrale. Ces corrections ont été publiées par Friedrich en 1996.