Glauberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Glauberg
Le site.
Le site.
Localisation
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Coordonnées 50° 11′ N 9° 00′ E / 50.19, 950° 11′ Nord 9° 00′ Est / 50.19, 9

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Glauberg
Glauberg

Le Glauberg est un oppidum du Hallstatt découvert en 1990 . Il se situe sur l'actuelle commune de Glauburg, en Hesse.

Le site et sa découverte[modifier | modifier le code]

Le guerrier de Glauberg
Les tumulus et l'oppidum.

Le sité est connu depuis 1906 avec la découverte d'un torque. L'oppidum est fouillé par Heinrich Richter en 1933-33, puis par F.-R. Hermann began en 1985 et 1998.

Occupation[modifier | modifier le code]

Le site est occupé tout au long de la période de Hallstatt (premier âge de fer), soit de -1300 à -400.Les premiers Celtes s'y seraient installés vers-450.Le village fortifié fut habité jusqu'au 6ème siècle.

La tombe princière[modifier | modifier le code]

Un tumulus y est découvert au pied des fortifications, précédé d'une longue allée .On y trouve la statue à taille humaine (1m86) d'un guerrier en armes du même type que celle de Hirschlanden ainsi que des vases de bronze et des offrandes funéraires. Les débris de deux autres statues presque identiques ont été également mises au jour.

Parc[modifier | modifier le code]

Le site se trouve dans un parc archéologique aménagé par le Land de Hesse à partir de 2007.Il comprend un musée pédagogique, l'aire historique du Glauberg, avec le tumulus reconstitué, et le centre de recherche international sur la culture celte. Une partie des pièces découvertes a été transférée au Musée de Darmstadt.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bonefant, Jean-Paul Guillaumet et François Boyer, La statuaire anthropomorphe du premier âge du Fer., vol. 667, Presses Universitaires Franc-Comtoises,‎ , 425 p. (ISBN 225160667X, lire en ligne)
  • Patrick Brun, Princes et princesses de la Celtique : Le premier âge du fer en Europe ( -850 - -450 av J.C. ), Paris, Errance, coll. « Héspérides »,‎ , 217 p. (ISBN 9782903442460)
  • Armelle Duceppe-Lamarre, « Unité ou pluralité de la sculpture celtique hallstattienne et laténienne en pierre en Europe continentale du VIIe au Ier s. av. J.-C. », Documents d'archéologie méridionale (d.a.m.), Varia, no 25,‎ , pages 285 à 318 (lire en ligne)
  • Cécile Cercamon, « Les tombes royales (Dossier) : Les tombes des princes et des princesses celtes », L'Archéologue, Archéologie nouvelle, no 136,‎ , p. 22 à 34 (ISSN 1141-7137)
  • Martin A. Guggisberg ( Université de Bâle ), « Celtes des origines - L'art des Princes et des Princesses de la celtique : La statue en pierre du Glauberg (Allemagne) vers 400 av. J.-C. », L'Archéologue, L'Archéologie Nouvelle, no 103,‎ , pages 44 à 47 (ISSN 1255-5932)
  • Françoise Melmoth, « Héros celtes (dossier) : Princes celtes d'Outre-Rhin », L'Archéologue, Archéologie Nouvelle, no 128,‎ janvier et février 2014 (trimestriel), pages 50 à 55 (ISSN 1255-5932)
  • (en) Joseph J. Basile, « The Capestrano Warrior and Related Monuments of Seventh to fifth Centuries B.C. », Revue des archéologues et historiens de l'art de Louvain, Revue des archéologues et historiens de l'art de Louvain, vol. XXVI (26),‎ (lire en ligne).
  • (it) Carlo Maria d'Este, « Il guerriero di Capestrano : un'icona simbolo dell'Abruzzo e della sua identità », Centro beni culturali Sulmona, Regione Abruzzo,‎ (lire en ligne).
  • Armelle Duceppe-Lamarre, « Unité ou pluralité de la sculpture celtique hallstattienne et laténienne en pierre en Europe continentale du VIIe au Ier s. av. J.-C. », Documents d'archéologie méridionale (d.a.m.), Varia, no 25,‎ , p. 285 à 318 (lire en ligne).
  • (en) Brunilde Sismondo Ridgway et Carlo Tronchetti, « Mediterranean comparanda for the statues from Monte Prama (Ridgway). Nuragic Statuary from Monte Prama (Tronchetti)) », dans Miriam S. Balmuth (dir.), Sardinia in the Mediterranean, University of Michigan Press, coll. « Studies in Sardinia Archaeology » (no II),‎ , 279 p. (ISBN 978-0472100811).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :