Machault (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la voile ou un voilier
Cet article est une ébauche concernant la voile ou un voilier.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Machault
Image illustrative de l'article Machault (navire)
Dessin du Machault

Type frégate
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Commanditaire Cadet
Quille posée [1]
Lancement
Statut Les Français le font exploser le 8 juillet 1760 pour éviter sa capture par les Britanniques.
Caractéristiques techniques
Longueur 41,1 m
Maître-bau 11,1 m
Tirant d'eau 5,5 m
Déplacement 500 t
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 32 canons

Le Machault est une frégate qui sert dans la Marine royale française pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Construite à Bayonne en 1757, elle avait été conçue pour porter 26 canons, mais en avait en réalité 32[2],[1]. Engagée tardivement dans la défense du Canada, les Français sont contraints de la faire exploser le 8 juillet 1760 pour éviter sa capture par la Royal Navy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Maquette du Machault

Le navire était la propriété de Joseph Cadet, qui fut un munitionnaire du roi en Nouvelle-France. Le gouverneur de la Nouvelle-France Pierre de Rigaud de Vaudreuil avait demandé au roi de lui envoyer des vivres et des renforts. Seul Cadet et les marchands pouvaient répondre à sa demande. Ils envoyèrent cinq bateaux de commerce et une frégate, le Machault, en Nouvelle-France en 1760.

Son capitaine était François Chenard de la Giraudais. Elle prend part à la bataille de la Ristigouche le 8 juillet 1760 au cours de laquelle les Français le font exploser le 8 juillet 1760 pour éviter sa capture par les Britanniques. Il avait 250 personnes à bord, soit 150 marins et 100 soldats[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :