Métempsycose (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Métempsycose.
Métempsycose
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche originale du film.

Titre original The Star Rover
Réalisation Edward Sloman
Scénario Albert S. Le Vino, d'après Jack London
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Sortie 1920

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Métempsycose (titre original : The Star Rover) est un film muet américain réalisé par Edward Sloman, sorti en 1920. C'est une adaptation du roman Le Vagabond des étoiles (The Star Rover) écrit par Jack London en 1915.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le brave docteur Hugh Standing assiste à une pièce de théâtre avec sa fiancée, Faith Levering. Dans la loge en face de la sienne, est assis Tubbs, un homme politique. Une main armée d'un revolver surgit de derrière le docteur Standing et tire sur Tubbs. Accusé du meurtre parce qu'il a ramassé l'arme abandonnée par l'assassin, Hugh est emmené au commissariat.

Les méthodes ordinaires pour extirper une confession n'ayant rien donné sur lui, il est pendu par les pouces et subit la torture dite du « troisième degré »[1]. Pendant son supplice, il voit ses vies antérieures : l'une au temps des Vikings, une autre en orient.

Entretemps, Faith est partie voir le Procureur général (District Attorney) afin de demander à faire cesser les tortures de son fiancé. Mais lorsqu'ils se rendent compte des visions de Hugh, ils lui font à nouveau subir le « troisième degré » dans l’espoir de découvrir qui est le vrai meurtrier.

Hugh surmonte l'épreuve et révèle que le coupable est Maizie, la danseuse de revue trahie par Tubbs. Celle-ci avoue son crime et Hugh Standing est libéré.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Quand il sort sur le grand écran en 1920, ce film était quelque peu « déplacé » pour son temps : l'ère du cinéma muet était en effet empreinte de conservatisme religieux, et la croyance en la réincarnation était alors généralement méprisée.[réf. nécessaire]

En France, ce film fut projeté lors de la soirée d'inauguration du cinéma Le Louxor à Paris, le jeudi [2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En anglais : Third degree interrogation. Cette torture existe réellement aux États-Unis
  2. Paris Louxor