Lucian Pintilie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lucian Pintilie
Naissance
Tarutyne (royaume de Roumanie)
Nationalité Drapeau de Roumanie Roumain
Décès (à 84 ans)
Bucarest (Roumanie)
Profession Metteur en scène de théâtre, réalisateur de cinéma
Films notables La Reconstitution
Le Chêne
L'Après-midi d'un tortionnaire

Lucian Pintilie est un metteur en scène de théâtre et un réalisateur de cinéma roumain, né le à Tarutyne (alors royaume de Roumanie, aujourd'hui en Ukraine[1]) et mort le à Bucarest en Roumanie[2]. Il est la figure principale du cinéma roumain depuis quarante ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucian Pintilie est né le 9 novembre 1933 à Tarutina en Bessarabie du sud. Diplômé de l'Institut d'Art Cinématographique et Théâtral de Bucarest, il tourne en 1966 son premier long métrage, Dimanche à six heures. Son deuxième film sorti en 1968, La Reconstitution, mettant en scène deux jeunes gens « invités » par les autorités à reconstituer une banale bagarre à des fins de propagande communiste, provoque un énorme scandale et est censuré ; Pintilie doit attendre dix ans avant de tourner un nouveau film[3]. Après une adaptation de Tchekhov tournée en Yougoslavie (Pavillon VI, 1978), son nouveau film roumain, Scènes de carnaval (1981), est encore interdit. Pintilie doit cette fois attendre la chute du régime de Ceausescu, survenue en , pour tourner son film suivant : Le Chêne. Pendant ce temps d'exil, il monte de nombreuses pièces et opéras. Il retourne en Roumanie après la chute du régime communiste et tourne plusieurs films.

L'esprit de ses films est proche de celui de ses compatriotes Cioran et Ionesco. Son style, notamment pour son film Terminus paradis (1998), peut être rapproché de celui d'Emir Kusturica.

Il a réalisé une dizaine de films, tous ancrés dans un contexte politico-social particulier, dont L'Après-midi d'un tortionnaire sorti en 2001.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Appréciation[modifier | modifier le code]

« Metteur en scène de théâtre, il s'intéresse occasionnellement au cinéma avant de devenir en 1990 le patron du cinéma roumain. Deux chefs-d'œuvre ont attiré l'attention sur lui, Le Chêne et surtout Un été inoubliable »

— Jean Tulard, Dictionnaire du cinéma. Tome II : Acteurs, producteurs, scénaristes, techniciens, réédition 1997)

Publication[modifier | modifier le code]

  • Bric-à-brac : Du cauchemar réel au réalisme magique, L'Entretemps Éditions, collection Théâtre et cinéma, 2009 (ISBN 2912877873 et 978-2912877871)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Où se trouve Tarutyne ? », sur entfernungsrechner.net
  2. (en) « Famous Romanian filmmaker Lucian Pintilie dies at age 84 », sur Romania-Insider, (consulté le 16 mai 2018)
  3. « Lucian Pintilie, cinéaste roumain censuré sous le communisme, est mort », sur Le Figaro, (consulté le 17 mai 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mihai Chirilov, Lucian Pintilie, biographie, New York, Romanian Cultural Institute, 2012 (OCLC 794973090)

Liens externes[modifier | modifier le code]