Luc Michoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Luc Michoud
Fonctions
Député de l'Isère
-
Conseiller général de l'Isère
Maire de Brangues (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
BranguesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
Membre de

Luc Michoud, né le à Brangues (Isère), mort le à Brangues, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Négociant dans sa ville natale et attaché aux idées libérales, Luc Michoud participa le 21 juillet 1788 à l'Assemblée de Vizille[1], prélude de la Révolution française. Il fut élu député de Brangues aux deux assemblées de Romans (10-28 septembre 1788 et 2-8 novembre 1788) ainsi qu'aux États du Dauphiné (1er décembre 1788 - 16 janvier 1789).

Il rédige en 1789 le Journal de la défense de Brangues[2], chronique manuscrite des évènements de la Grande Peur dans la région. Il collecte les informations sur les "bandes de brigands", et s'efforce d'en débrouiller les contradictions, organisant la défense et incitant à la vigilance et au calme.

Élu maire de Brangues en 1790, il devient administrateur du département de l'Isère durant la Révolution. Élu, le 1er septembre 1791, député de l'Isère à l'Assemblée législative, il prête serment le 4 octobre. Le 27 octobre, il est élu suppléant au comité du Commerce. Membre du Club des feuillants, il intervient peu dans les débats et siège avec les modérés. Suite à l'Affaire de Nancy, il se prononça contre l'admission des soldats révoltés du Régiment de Châteauvieux aux honneurs de la séance (9 avril 1792), et s'opposa à la mise en accusation de La Fayette le .

Après la session, il occupa les fonctions de juge de paix à Morestel, de conseiller de l'arrondissement de La Tour-du-Pin et de conseiller général du département de l'Isère de 1800 à 1825.

Il est le père de Jean-Claude-Luc Michoud, président de la cour d'assises de la Drôme et député sous la Restauration.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Félix-Faure, Joseph Antoine, Les assemblées de Vizille & de Romans en Dauphiné durant l'année 1788, Paris, Hachette, , 399 p. (lire en ligne)
  2. Michoud, Luc, Journal de la défense de Brangues contre les brigands, Bibl. de Grenoble, mss., O. 865