Louis Tinayre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Tinayre
Louis Tinayre - Album Mariani.jpg
Portrait gravé de Louis Tinayre publié dans l’Album Mariani.
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activité

Louis Tinayre, né le à Neuilly-sur-Seine et mort le à Grosrouvre, est un illustrateur et peintre français.

Il a réalisé des panoramas et des dioramas de Madagascar et des peintures d'Albert Ier de Monaco lors de ses chasses à travers le monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Tinayre et Alexandre Jean-Baptiste Brun, peinture murale, grand amphithéâtre de l'Institut océanographique de Paris.

Louis Tinayre est né le à Neuilly-sur-Seine[1],[2]. Sa mère, Victoire Tinayre, est institutrice et membre de l'Association internationale des travailleurs[3]. Sa famille, qui comprend Julien Tinayre, originaire d'Issoire, s'est enfuie à Genève, puis à Budapest, en Hongrie, à la suite de la Commune de Paris de 1871[4].

Il est diplômé de l'université hongroise des beaux-arts de Budapest[4].

Revenu à Paris en 1880, Louis Tinayre a commencé sa carrière comme illustrateur pour la presse française[4]. Il s'est fait connaître comme dessinateur et peintre animalier[4]. En 1895, il est devenu correspondant du Monde illustré et il a couvert la seconde expédition de Madagascar[4]. Ses panoramas et dioramas de Madagascar ont été exposés à l'Exposition universelle de 1900 à Paris[4]

À partir de 1901, il accompagne Albert Ier de Monaco dans ses chasses et en a peint des scènes en Afrique du Nord, en Russie, dans le Far West (Wyoming) et au pôle Nord[5].

Avec le peintre Alexandre Jean-Baptiste Brun, il réalise les quatre peintures murales du grand amphithéâtre de l'Institut océanographique de Paris. Louis Tinayre a peint les personnages tandis qu'Alexandre Brun représentait la mer et le gréement.

Louis Tinayre a fait don de ses tableaux à la ville d'Issoire en 1939[5].

Il meurt le à Grosrouvre[1],[2].

Ses peintures ont été exposées pour la première fois à titre posthume au musée du Ranquet à Clermont-Ferrand en 2006[5]. Ses peintures du prince Albert Ier ont été exposées au musée de la Chasse et de la Nature à Paris du au [4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Louis Tinayre (1861-1942) », sur Bibliothèque nationale de France (consulté le 21 mars 2017)
  2. a et b Rafaële Brillaud, « Louis Tinayre, peintre reporter. », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2017).
  3. Claude Schkolnyk, « Les Tinayre, une famille de médiateurs culturels entre la France et la Hongrie », Cahier du Centre de recherches historiques, vol. 7, no 7,‎ (DOI 10.4000/ccrh.2845, lire en ligne, consulté le 21 mars 2017).
  4. a b c d e f et g « Louis Tinayre Albert 1er de Monaco (1848-1922). Un prince à la chasse. Du 30 mars au 24 juillet 2016 », sur Musée de la Chasse et de la Nature (consulté le 21 mars 2017).
  5. a b et c Dominique Bonnet, « Quand Albert Ier de Monaco partait à la chasse », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2017).
  6. Reproduction dans René Baschet (photographies de Neurdein frères et Maurice Baschet), Le Panorama : Exposition universelle, 1900 [lire en ligne].

Liens externes[modifier | modifier le code]