Louis Gardet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gardet.

Louis Gardet ( - Toulouse, ) est un philosophe thomiste, spécialiste de l'islam.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Brottier[1] est connu sous trois identités correspondant à trois étapes de sa vie : sous le nom d'André Harlaire[2], il publie quelques textes dans des revues littéraires confidentielles ; sous celui de frère André-Marie, il intègre en 1933 la communauté des Petits Frères du Sacré Cœur de Jésus de Charles de Foucauld ; sous celui de Louis Gardet, enfin, il se consacre à des recherches sur l'islam. Ses travaux font toujours autorité.

Maîtres, amis, disciples : Louis Massignon, Georges Anawati[3], Youakim Moubarac, Jacques Jomier, Denise Masson...

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi les quelque 80 notices qui lui sont consacrées dans le catalogue de la Bibliothèque nationale, on retiendra ses ouvrages majeurs :

  • Introduction à la théologie musulmane, essai de théologie comparée, par Louis Gardet et le P. Anawati, préface de Louis Massignon, Vrin, 1948 1946
  • La pensée religieuse d'Avicenne, Paris, Vrin, 1951.
  • Expériences mystiques en terres non chrétiennes, Paris, Alsatia, 1953.
  • La cité musulmane, vie sociale et politique, Paris, Vrin, 1954.
  • L'Islam, par Youakim Moubarac, le P. Jacques Jomier, Louis Gardet et le P. Anawati, Saint-Alban-Leysse (Savoie), Collège théologique dominicain, 1956.
  • Les fins dernières selon la théologie musulmane, Revue Thomiste, 64, 1956.
  • Connaître l'islam, Paris, Fayard, 1958.
  • Mystique musulmane : Aspects et tendances, expériences et techniques, par Georges Chehata Anawati et Louis Gardet, Librairie philosophique J. Vrin, Études musulmanes, 1976. Recension.
  • L'islam. Religion, et communauté, Paris, Desclée De Brouwer, 1967.
  • Dieu et la destinée de l'homme, Paris : J. Vrin, 1967 ("Les grands problèmes de la théologie musulmane")
  • Les hommes de l'islam, approche des mentalités, Paris, Hachette, 1977. [Paris] : Hachette, 1977.
  • L'Islam : hier, demain, par Mohammed Arkoun et Louis Gardet, Paris, Buchet-Chastel, 1978.
  • Louis Gardet a en outre participé à l'édition posthume de l'œuvre majeure de Louis Massignon, La passion de Hussayn Ibn Mansûr Hallâj, en 1975.

Études[modifier | modifier le code]

  • Maurice Borrmans, Louis Gardet : Philosophe chrétien des cultures et témoin du dialogue islamo-chrétien (1904-1986), Éditions du Cerf, 2010.
  • Maurice Borrmans, Prophètes du dialogue islamo-chrétien : Louis Massignon, Jean-Mohammed Abd-el-Jalil, Louis Gardet, Georges Anawati, Éditions du Cerf, Paris, 2009.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Son vrai nom, suivant l'état civil.
  2. Rectification à partir du "Dictionnaire des orientalistes de langue française" (p. 421) édité en 2008 par les Editions Karthala (Paris), en collaboration avec l'IISMM (Institut d'études de l'Islam et des Sociétés du Monde Musulman, Paris), sous la direction de François Pouillon.
  3. Sur le père Anawati, voir Claude Gilliot, "Père Georges Chehata Anawati (1905-1994)", Revue du monde musulman et de la Méditerranée, vol. 68-69, p. 279-288 [1]