Louis Bate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Robert Bate
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
Đà LạtVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Louis Robert Bate, né à Bordeaux le et mort à Đà Lạt le , est un peintre, aquarelliste, dessinateur et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'école des beaux-arts de Bordeaux, il vient à Paris en 1924, avec une bourse municipal[1]. Élève de Jules Coutan et de Paul Landowski, membre de la Société coloniale des artistes français, il obtient en 1925 une mention honorable au Salon des artistes français puis en 1929 le second prix du Prix de Rome[2].

Artiste en résidence et boursier de la Casa de Velázquez (1932) puis boursier de l'Afrique-Équatoriale française, il gagne en 1935 le Prix de Guadeloupe (pour le bas-relief du monument aux morts d'Anse-Bertrand[3]) et en 1938 le Prix de l'Indochine (en)[4].

Travaillant à l’École d'architecture de Đà Lạt, capturé et torturé par les Viet-Minh, il est tué le [5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Monnier, L'Art et ses institutions en France, Gallimard, 2014 (Lire en ligne)
  2. Lynne Thornton, Les Africanistes, peintres voyageurs: 1860-1960, 1990, p. 168
  3. Séverine Laborie, « Eléments remarquables de la commémoration des morts de la Guerre 14-18 : Les monuments aux morts de Guadeloupe », Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, Société d'histoire de la Guadeloupe, no 168,‎ mai–août 2014, p. 169–198 (lire en ligne)
  4. Yves Le Fur, D'un regard l'autre: histoire des regards européens sur l'Afrique, 2006, p. 334
  5. Stéphane Richemond, Les salons des artistes coloniaux, suivi d'un dictionnaire des sculpteurs, Éditions de l'Amateur, 2003, p. 32

Liens externes[modifier | modifier le code]