Liane Degaby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Liane Degaby
Image dans Infobox.
Liane Degaby représentée comme un ange
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Annette BourdiauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnoms
Liane Degaby
Diane DegabyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique
music-hall
Distinctions

Annette Bourdiaux dite Liane ou Diane Degaby[1],[2],[3], née à Fourchambault (Nièvre) le [4] et morte à Paris le , est une artiste de music-hall française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Liane Degaby, actrice de la Belle Époque, se rend célèbre pour avoir posé en maillot collant pour la réalisation d'une statue par le sculpteur Alfred Boucher représentant Minerve se préparant à partir au combat ; cette statue patriotique, exposée au salon des artistes français en 1912, est appelée S'il le faut[5],[6].

Elle épouse un riche industriel, André Laval, patron des Caisseries du Prado à Marseille. Ce dernier, loue à la Marine en 1914 une petite île faisant partie de l'archipel d'Endoume, dans la rade sud de Marseille sur laquelle avait été construit en 1703, sur ordre de Louis XIV souhaitant défendre la rade sud de la ville, un fortin dit de Tourville, transformé en habitation luxueuse « la Villa Liane Degaby »[7],[8].

L'îlot prendra le nom d'île Degaby[9]. La proximité de la luxueuse villa de la célèbre meneuse de revues Gaby Deslys qui lui fait vis-à-vis sur la corniche Kennedy et la similitude entre le prénom de l'une et le nom de théâtre de l'autre entretiennent une certaine confusion car l'île est parfois appelée à tort île Gaby.

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Échinard, « Degaby Liane », dans Renée Dray-Bensousan (dir.), Hélène Échinard (dir.), Régine Goutalier (dir.), Catherine Maran-Fouquet (dir.), Éliane Richard (dir.) et Huguette Vidalou-Latreille (dir.), association Les femmes et la ville, Marseillaises : Vingt-six siècles d'histoire, Aix-en-Provence, Édisud, , 239 p. (ISBN 2-7449-0079-6), p. 86–87

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Ses photographies prises par Reutlinger sont publiées dans le catalogue, La référence des portraits contemporains, publié par la Librairie Nilsson, en 1897[11], 1898[12], 1899[13] et 1900[14].
  • Liane Degaby (Annette Bourdiaux). "Ogden's bromide cigarette card", années 1894-1907[15].
  • « Le bonheur bourgeois » par Léonard Saluis (1874-1949) : huile sur toile représentant Etienne Laval et Liane Degaby devant l'îlot Degaby, 1920[16],[17].
Liane Degaby en Minerve
Tombe de André Laval
Cimetière de Passy (75)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Journal officiel de la République française », sur Gallica, (consulté le 11 avril 2021)
  2. a et b « Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical », sur Gallica, (consulté le 11 avril 2021)
  3. a et b « Le Matin », sur Gallica, (consulté le 11 avril 2021)
  4. Acte de naissance n° 73 (vue 126/487) avec mention marginale du mariage.. Archives départementales de la Nièvre en ligne, état-civil de Fourchambault, registre des naissances de 1867.
  5. « Alfred Boucher. Minerve s'armant ; S'il le faut. Vers 1905 », notice no M0301001030, base Joconde, ministère français de la Culture.
  6. « Le Petit journal », sur Gallica, (consulté le 11 avril 2021)
  7. « L'Echo d'Alger », sur Gallica, (consulté le 11 avril 2021)
  8. Marseillaises : vingt-six siècles d'histoire, (lire en ligne)
  9. Jean Bazal, Le Vallon des Auffes : mon village à 71 marches de Marseille, (lire en ligne)
  10. « Le Journal », sur Gallica, (consulté le 11 avril 2021)
  11. La référence des portraits contemporains, Paris, Librairie Nilsson, (lire en ligne)
  12. La référence des portraits contemporains, Paris, Librairie Nilsson, (lire en ligne)
  13. La référence des portraits contemporains, Paris, Librairie Nilsson, (lire en ligne)
  14. La référence des portraits contemporains, Paris, Librairie Nilsson, (lire en ligne)
  15. National Portrait Gallery, London-Liane Degaby
  16. Leonard Saluis (1874-1949). Etienne Laval et Liane Degaby devant l'îlot "Degaby". Huile sur toile. AbeBooks
  17. « Le bonheur bourgeois » par Léonard Saluis. Maison Boisgirard-Antonini Même tableau que sur AbeBooks mais avec son titre original et l'image zoomable

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :