Les Saisons (Arcimboldo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Saisons
Giuseppe Arcimboldo - La Primavera - Google Art Project.jpg

Le Printemps

Artiste
Date
1563
Type
Huile sur chêne
Technique
Localisation
Peintures italiennes, salle 8 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Les Saisons est une série de quatre tableaux peints par Giuseppe Arcimboldo en 1563, en 1572 et en 1573 et en 1569. Ils sont offerts à Maximilien II Emmanuel de Bavière en 1569, accompagnés des Quatre Éléments (peints en 1566). Y est joint un poème de Giovanni Battista Fonteo (1546-1580) qui en explicite le sens allégorique[1].

Ses tableaux sont une glorification de la maison des Habsbourg, non sans ironie, car sous ces portraits phytomorphes, on ressent l’influence de la caricature italienne, genre cher à Léonard de Vinci[2]. La variété des origines des végétaux représentés témoigne de l'immensité des territoires de la famille impériale et l’utilisation allégorique des saisons sert probablement à signifier la permanence de leur empire.

Chaque tableau est constitué d’un portrait de profil, composé d’éléments rappelant la saison. L’Hiver regarde ainsi Le Printemps et L’Automne, L'Été ...

De la version originale subsistent L'Hiver et L'Été, exposés à Vienne en Autriche, et Le Printemps, exposé à l'Académie royale des beaux-arts de Madrid. Parmi les versions les plus connues figurent celles du musée du Louvre, copies faite par le peintre à la demande de Maximilien II pour en faire cadeau à Auguste de Saxe. Les tableaux se caractérisent par un encadrement floral qui n’existait pas sur la première version.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'exposition ARCIMBOLDO au musée du Luxembourg [PDF]
  2. Francine-Claire Legrand, Félix Sluys, Arcimboldo et les arcimboldesques, La Nef de Paris, , p. 33