Les Rois du soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Rois du soleil (titre original : Kings of the Sun) est un film américain réalisé par J. Lee Thompson, sorti en 1963.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À une période floue de l'histoire maya, un jeune roi, Balam, brave, sage et pacifique s'enfuit avec son peuple face à l'armée du cruel Hunac Ceel. Ils arrivent sur une terre inconnue. Un chef indien Aigle Noir, lui aussi brave et sage, est fait prisonnier. Promis à un sacrifice humain, il est gracié par Balam que cette tradition rebute et qui pense que les dieux apprécient surtout que les hommes se montrent solidaires et travailleurs. Pourtant la troublante Ixchel qui séduit les deux hommes ramène bien vite la discorde. Les deux peuplades se dispersent. C'est alors que débarque Hunac Ceel et ses guerriers avides de sang. Balam fait front, vite submergé. Aigle Noir et son peuple décident de lui porter assistance. Hunac Ceel est tué, son armée défaite mais Aigle Noir paie aussi de sa vie. Avant que de fermer les yeux, il exhorte Balam à se montrer ferme pour jamais sur la question du sacrifice humain.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Bénéficiant de larges moyens, un réalisateur affranchi qui signa entre autres, Les Canons de Navarone, d'un musicien auquel nous devons les partitions solaires de La Grande Évasion et de Les Sept Mercenaires[Quoi ?], ce film, ulcéré de kitsch, trouve son grave propos moins dans l'aventure que dans la lutte aux traditions inutiles, navrantes et barbares. Yul Brynner et George Chakiris sont d'une grande vérité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]