Le Vif/L'Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le vif)

Le Vif/L'Express
Image illustrative de l’article Le Vif/L'Express

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Zone de diffusion [Belgique]
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Généraliste
Date de fondation 1983
Ville d’édition Haren (Bruxelles)

Propriétaire Roularta
Rédacteur en chef Anne-Sophie Bailly
Site web Levif.be

Le Vif/L'Express est le premier hebdomadaire d’information en Belgique francophone. Il appartient au groupe de presse Roularta.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Vif a été lancé en 1983, à l'initiative de Jacques Dujardin (ancien rédacteur en chef du magazine Pourquoi pas ?) et de Gérald Jacoby (institut d'étude de marché Sobemap), désireux de lancer un véritable newsmagazine en Belgique francophone, à l'image de modèles français comme Le Point ou L'Express.

Le duo avait sollicité Rik De Nolf, patron du groupe de presse Roularta, qui éditait l'hebdomadaire flamand Knack depuis 1971 et cherchait à lancer un titre francophone, afin de pouvoir proposer une offre nationale aux annonceurs.[1]

Le premier numéro du Vif fit son apparition en librairies le 24 février 1983. Une couverture jaune barrée du titre "Le défi wallon". Un concours promettait aux gagnants de recevoir... des voitures.

A son lancement, Le Vif était tiré à 70 000 exemplaires, à 50 000 ensuite, avec une audience moyenne de 135 000 lecteurs. Ce qui restait insuffisant pour concurrencer son rival, le Pourquoi pas ? [2]. Le succès commercial n'arrivera qu'en février 1986, lorsque le magazine français L'Express entrera dans son capital, à hauteur de 50%. Le Vif devient alors Le Vif/L'Express. Deux ans plus tard, Roularta rachète le Pourquoi pas ?, ce qui assied la pérennité du magazine. [3]

En 2006, Roularta acquiert 100% du groupe Express-Expansion, éditeur du magazine français L'Express. Le Vif poursuit donc sa collaboration rédactionnelle avec son cousin d'outre-Quiévrain, principalement en matière d'actualité internationale et française. Jusqu'en 2015, année où Roularta revend ses participations françaises[4]. Si, aujourd'hui, le magazine conserve le nom du Vif/L'Express, il n'a plus aucun lien rédactionnel avec l'hebdomadaire français.

Le site web du Vif/L'Express, Levif.be, a été lancé en 1997.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le magazine est vendu en librairie ou distribué par la poste, le jeudi. Sa version numérique est disponible, pour ses abonnés, dès le mercredi, 21 heures.

Le magazine est vendu avec deux suppléments: Le Vif Weekend (lancé en 1986 et consacré au lifestyle) et Focus Vif (créé en 2008 et consacré à la culture).

Le Vif/L'Express en chiffres[modifier | modifier le code]

Tirage (2022)[5] 62 809
Audience du magazine [6] 350 122
Audience du site web (visiteurs/mois, 2021) [6] 1 034 136

La rédaction[modifier | modifier le code]

Les rédacteurs en chef successifs[modifier | modifier le code]

  • 1983-1987: Jacques Dujardin (ancien rédacteur en chef du Pourquoi pas ?)
  • 1987: Charles Turquin (ancien journaliste au Pourquoi pas ?)
  • 1987-1989: Jean-Pierre Stroobants (actuellement correspondant au Monde)
  • 1989-1998: Jacques Gevers (précédemment journaliste au Vif)
  • 1998-2007: Stéphane Renard (précédemment rédacteur en chef adjoint du Vif)
  • 2007-2009: Dorothée Klein (précédemment journaliste au Vif)
  • 2009-2015: Christine Laurent (précédemment rédactrice en chef du Vif Weekend)
  • 2015-2019: Thierry Fiorilli (ancien journaliste au Soir et rédacteur en chef adjoint du Vif)
  • Depuis 2019: Anne-Sophie Bailly (précédemment rédactrice en chef adjointe de L'Echo)[7]

La rédaction actuelle[modifier | modifier le code]

  • Editeur: Niels Famaey [8]
  • Rédactrice en chef: Anne-Sophie Bailly
  • Rédacteur en chef adjoint: Gérald Papy
  • Responsable éditoriale LeVif.be: Mélanie Geelkens
  • Journalistes: Céline Bouckaert, Nicolas De Decker, Thierry Denoël, Soraya Ghali, Pierre Havaux, Benjamin Hermann, Olivia Lepropre, Christophe Leroy, Eglantine Nyssen, Ludivine Ponciau, Noé Spies, Olivier Rogeau, Laurence Van Ruymbeke [9]
  • Secrétariat de rédaction: Nathalie Duelz, Delphine Kindermans, Pascal Stevens
  • Graphisme: Anne Fontenelle, Valérie Gay

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Influence sur la société belge[modifier | modifier le code]

Spécialisé en investigation, Le Vif/L'Express a publié plusieurs enquêtes qui ont eu d'importantes répercussions sur la société belge francophone. "Ses révélations ont déclenché des enquêtes judiciaires. Elles ont poussé à la démission de ministres, bourgmestres, administrateurs généraux. Elles ont débouché sur des changements de majorité et des révolutions internes au sein de partis. Elles ont contraint différents niveaux de pouvoir à changer les règlements, ou à enfin s’en doter. Elles ont fait bannir certaines pratiques, éclore de nouveaux mouvements citoyens et réorienter les travaux de commissions d’enquête parlementaires", écrivait en 2018, à l'occasion du 35ème anniversaire de l'hebdomadaire, son ancien rédacteur en chef, Thierry Fiorilli [14].

Commission d'enquête parlementaire, comme celle créée suite au scandale Publifin, cette intercommunale liégeoise à l'époque dirigée par Stéphane Moreau. Le Vif fut le premier, en 2016, à révéler l'existence de "comités de secteurs", des organes créés pour que des mandataires publics puissent être rémunérés sans réellement travailler [15]. En plus de l'instauration d'une commission d'enquête au parlement wallon[16], les révélations du magazine auront conduit à la démission du ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan (PS) [17].

Commission d'enquête également dans l'affaire du Samusocial à Bruxelles. En 2017, Le Vif/L'Express révèle que cette asbl d'aide aux sans-abris rémunérait certains de ses administrateurs politiques, alors que ceux-ci n'auraient pas dû l'être. Cette enquête journalistique engendrera la démission du bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS) [18], ainsi que des perquisitions au sein des locaux de l'association [19].

Le Vif/L'Express est aussi à l'origine de plusieurs révélations dans le dossier du Kazakhgate, ce scandale politico-financier international impliquant l'entourage politique et familial du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, qui a éclaboussé les entourages de Didier Reynders et de Nicolas Sarkozy, et qui a donné lieu à des instructions judiciaires, tant en Belgique qu'en France [20]. Le député MR Armand De Decker sera inculpé pour trafic d'influence dans ce dossier.

Toujours dans le registre politico-judiciaire, en 2014, une enquête du Vif a mis au jour l'utilisation, par Joëlle Milquet (qui était alors ministre fédérale de l'Intérieur, cdH), de "collaborateurs fantômes" au sein de son cabinet, collaborateurs dont le rôle était en réalité de préparer sa prochaine campagne électorale [21]. Ces révélations auront donné lieu en 2016 à l'inculpation de l'élue [22] pour "prise illégale d’intérêt par une personne qui exerce une fonction publique", puis en 2019 pour "faux et usages de faux commis en écriture et informatique" (l'ancienne ministre aurait demandé au responsable informatique du cabinet de consulter les emails de ses collaborateurs dans le but de savoir quelles étaient les sources du magazine) [23].

Le magazine est aussi à l'origine de révélations, en 2011, sur Franco Dragone, soupçonné de "fraude fiscale internationale grave et organisée" [24]. Un juge d'instruction sera désigné et, au terme de son enquête, six personnes seront renvoyées en correctionnelle, dont le chorégraphe [25].

Le Vif a également signé plusieurs enquêtes retentissantes comme, en 2012, celle consacrée au Crioc, cette fondation d'utilité publique en proie à de nombreux dysfonctionnements internes [26], en 2018 dans l'affaire Gial (du nom de l'organisme en charge du parc informatique de la Ville de Bruxelles, dossier pour lequel le député socialiste et échevin Mohamed Ouriaghli sera inculpé), en 2021 dans le dossier des fonds libyens [27] ou encore, plus récemment, dans celui du Cristal Park à Seraing [28], pour lequel un juge d'instruction a été désigné [29].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La rédaction du Vif, « Roularta, 60 ans et toujours innovant », sur Le Vif, (consulté le )
  2. Jean-François Dumont, Benoît Grevisse et Gabriel Ringlet, La presse écrite en Belgique, Kluwer, page 59
  3. Marie-Cécile Royen, « Les 35 ans du Vif/L'Express », Le Vif Extra,‎ , p. 10
  4. « Roularta Media Group vend l'Express à Patrick Drahi et entame sa mue », sur www.journaldunet.com (consulté le )
  5. « Presse | CIM », sur www.cim.be (consulté le )
  6. a et b « Le Vif/L'Express | Roulartamedia », sur www.roularta-advertising.be (consulté le )
  7. « Anne-Sophie Bailly, nouvelle rédactrice en chef du Vif/L’Express », sur www.roulartalocalmedia.be (consulté le )
  8. redaction, « Niels Famaey succède à Jos Grobben chez RMG », sur PUB, (consulté le )
  9. christophe, « Contacts & infos », sur Le Vif (consulté le )
  10. Le Vif, « Notre journaliste Mélanie Geelkens remporte le prix de la presse Belfius dans la catégorie "coup de cœur" », sur Le Vif, (consulté le )
  11. Le Vif, « Notre journaliste Caroline Lallemand remporte le Citi Journalistic Excellence Award 2022 », sur Le Vif, (consulté le )
  12. Thierry Fiorilli, « Journalisme constructif : Le Vif/L'Express récompensé », sur Le Vif, (consulté le )
  13. Rédaction, « Et les gagnants des prix de la Presse Belfius sont... », sur La Libre.be (consulté le )
  14. Thierry Fiorilli, « 35 ans du Vif/L'Express, 35 ans d'impact sur la société belge », sur Le Vif, (consulté le )
  15. P. S. ,Cédric Halin Jétais déjà un emmerdeur avant, « Il y a 5 ans, les comités de secteur: un fameux pavé dans la mare Publifin », sur lavenir.net (consulté le )
  16. « Commission d'enquête Publifin: tout comprendre en cinq questions », sur RTBF (consulté le )
  17. « Le ministre wallon Paul Furlan démissionne, emporté par un scandale d’emplois fictifs », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Belga, « Yvan Mayeur démissionne du PS: "J'ai probablement commis des erreurs, je le regrette profondément" », sur La Libre.be (consulté le )
  19. « Samusocial: des perquisitions ont eu lieu au CPAS de Bruxelles-Ville », sur RTBF (consulté le )
  20. « Kazakhgate: une enquête menée par un juge d'instruction, qu'est-ce que cela change? », sur RTBF (consulté le )
  21. Thierry Denoël, « Les étranges collaborateurs de Milquet », sur Le Vif, (consulté le )
  22. « Joëlle Milquet est inculpée », sur Le Vif, (consulté le )
  23. Le Vif, « Joëlle Milquet: de nouvelles accusations », sur Le Vif, (consulté le )
  24. David Leloup, « Dix ans d'instruction et toujours pas de procès: pourquoi Franco Dragone ne sera pas jugé de sitôt », sur Le Vif, (consulté le )
  25. Belga, « Affaire Dragone : le parquet demande le renvoi en correctionnelle d'ING et de Franco Dragone », sur DHnet (consulté le )
  26. La rédaction du Vif, « Crioc : l'enquête », sur Le Vif, (consulté le )
  27. « Fonds libyens : la Libye accuse la Belgique de lorgner des fonds libyens gelés », sur RTBF (consulté le )
  28. David Leloup, « Nouvelles révélations sur le projet Cristal Park à Seraing: conflits d’intérêts à tous les étages », sur Le Vif, (consulté le )
  29. David Leloup, « Un juge d’instruction désigné dans le dossier Cristal Park (info Le Vif) », sur Le Vif, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]