Le Timbre d'argent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Timbre d'argent
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche de Prudent-Louis Leray (1877).
Genre Drame lyrique
Nbre d'actes 4
Musique Camille Saint-Saëns
Livret Jules Barbier et Michel Carré
Langue
originale
français
Dates de
composition
-
Création
théâtre national lyrique, Paris

Versions successives

  • 1877 : création à Paris
  • 2017 : reprise à Paris

Personnages

Circé/Fiammetta, Hélène, Rosa, Rosenthal, Patrick, Spiridion, Conrad, Bénédict, Frantz, Rodolphe.

Le Timbre d'argent est un drame lyrique en 4 actes de Camille Saint-Saëns sur un livret de Jules Barbier et Michel Carré, composé en - mais créé seulement le au théâtre national lyrique à Paris sous la direction de Jules Danbé.

Résumé[modifier | modifier le code]

Conrad, peintre raté, gît sur son lit, souffrant d'un mal mystérieux que son médecin ne peut soigner. Obsédé par l'argent et attiré par une danseuse, Fiammetta, dont il a peint le portrait en Circé, il ne rend pas à Hélène l'amour sincère que celle-ci lui donne et refuse l'aide que Bénédict, fiancé de la sœur d'Hélène, voudrait lui apporter. Au cours de la nuit, un personnage diabolique, qui a la figure du médecin, vient proposer à Conrad d'obtenir tout l'or qu'il souhaite et l'amour de Fiammetta en appuyant sur un timbre d'argent magique (sorte de cloche). Lorsqu'il le fait retentir, il reçoit en effet la richesse, mais le père d'Hélène meurt subitement. Conrad profite de son or pour séduire Fiammetta, en se lançant dans une ruineuse concurrence avec un marquis, qui a lui aussi l'apparence du médecin. Finalement il apprend que toute sa richesse lui a été volée par son intendant, et décide de revenir vers Hélène.

Bénédict épouse sa fiancée, mais il meurt soudainement au plus fort de la fête, lorsque Conrad, à nouveau tenté par l'envoyé du Diable, presse une seconde fois le timbre d'argent. Désespéré, Conrad renonce définitivement à ses rêves malsains et se débarrasse du timbre d'argent que vient lui tendre le spectre de Bénédict. À ce moment, Conrad se réveille de ce qui n'était qu'un songe. Il est enfin prêt à aimer Hélène.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle Tessiture Distribution lors de la première,
(Cherf d’orchestre : Jules Danbé)
Circé/Fiammetta danseuse
Hélène soprano
Rosa soprano
Rosenthal basse
Patrick ténor
Spiridion baryton
Conrad ténor
Bénédict ténor
Frantz ténor
Rodolphe ténor

Autres premières[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Timbre d'Argent (site de l'Opéra-Comique).

Liens externes[modifier | modifier le code]