Le Festin du serpent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Festin du serpent
Auteur Ghislain Gilberti
Pays France
Genre Thriller
Éditeur Éditions Anne Carrière et Pocket
Collection Thriller Éditions Anne Carrière et Pocket
Type de média Livre papier
Nombre de pages 555
ISBN 978-2-84337-707-5
Série Broché et Pocket
Chronologie

Le Festin du serpent est un roman policier appartenant à la catégorie thriller écrit par l'auteur français Ghislain Gilberti et paru en 2013 aux Editions Anne Carrière et en 2015 au format poche Éditions Pocket. Il est composé de quatre parties dont les titres sont tous en rapport avec les sourates du Coran (Prologue : Djihad - I : As-Sarh - II : Al-Isra - III : Al-Mursalate - IV : An-Nisa - Épilogue : Salam).

Malgré la controverse et l'indignation de certains religieux à cause du titre du prologue, l'auteur marque bien la différence entre musulman, qu'il décrit comme largement majoritaires et vivant leur religion dans la paix, et les poignées minoritaires qui prônent l'islamisme. D'ailleurs, le centre de l'intrigue est plutôt tourné vers un autre sujet, la poursuite d'un tueur en série qui éviscère sauvagement ses victimes.

Résumé[modifier | modifier le code]

Cécile Sanchez, commissaire de police spécialisée en criminologie, traque les criminels les plus dangereux et les plus déviants qui sévissent dans l’Hexagone. À la tête d’une section d’élite de l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), elle est confrontée à un tueur particulièrement brutal, qui éviscère ses victimes avant d’emporter leurs organes.

Ange-Marie Barthélemy, figure légendaire de l’antiterrorisme, traque avec son équipe un groupuscule islamiste radical, ultra-violent, qui parcourt les grandes villes d’Europe : les membres d’An-Naziate – les « Anges qui arrachent les âmes » – ne laissent dans leur sillage que mort, ruines et chaos. Depuis quelques mois, ils sont de retour sur le territoire français : un massacre en plein Paris met le feu aux poudres, et une chasse impitoyable est lancée.

Ces deux affaires délicates, apparemment sans rapport, vont pourtant se croiser et plonger les enquêteurs dans la plus grande confusion. Il va falloir percer ces ténèbres pour découvrir la sinistre vérité. Cécile et Ange-Marie vont apprendre à leurs dépens que le mal ne connaît pas de limites et qu’il n’a pas toujours le visage qu’on attend.

Personnages[modifier | modifier le code]

Les principaux personnages de l'histoire sont :

  • Cécile Sanchez : commissaire de police, responsable d'une section spéciale de l'OCRVP, l'Office central pour la répression des violences aux personnes, elle est aussi psychologue spécialisée dans la criminologie, la victimologie et surtout dans la synergologie, l'étude du langage non verbal, l'analyse posturale et les micro-expressions. D'une sagacité sans faille, elle parvient à entrer dans la tête des suspects comme celles des victimes et à entrer dans des transes révélatrices. Célibataire et sans enfants, elle habite seule, rue de Rivoli, et se consacre entièrement à son travail pour éviter de penser aux traumas d'un passé torturé. On la retrouvera dans Le Baptême des Ténèbres (2014)
  • Ange-Marie Barthélemy : chef d'un groupe de terrain de la sous-direction antiterroriste. Un physique de Titan lui vaut le surnom de « l'Archange ». Son groupe est réuni en meute, pleine de cohésion et lié à leur chef. Mais leur situation est particulière car s'ils dépendent de la Direction centrale de la police judiciaire, ils partagent les locaux de la Direction centrale du renseignement intérieur à Levallois-Perret. Dans Le Bal des Ardentes (2015), il sera, avec son équipe, au centre de l'intrigue et personnage principal.
  • Docteur Michel Tournel : médecin légiste très compétent et au physique étrange, toujours souriant. Il est le légiste le plus demandé de l'institut médicolégal du quai de la Rapée.

Lieux de l'histoire[modifier | modifier le code]

Si l'enquête globale, menée conjointement avec l'assistance d'Interpol, s'étend sur toute l'Europe, l'action de déroule en France, principalement à Paris et sa banlieue. Une partie se déroule à Bordeaux.

Critiques[modifier | modifier le code]

Des critiques l'ont reconnu comme un véritable Page Turner[C'est-à-dire ?], ce livre a été particulièrement soutenu par l'auteur Bob Garcia dans une émission présentée par Patrice Arditti dans l’émission On a des choses à vous dire. Certains blogs littéraires ont lu et apprécié ce premier roman papier de Ghislain Gilberti. Il obtient une note de 4,52 sur Babelio[1].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le festin du serpent de Ghislain Gilberti », sur Babelio (consulté le 28 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]