Laurent Dubreuil (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubreuil.

Laurent Dubreuil, né en 1973, est un critique littéraire et philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études supérieures à Paris (École normale supérieure et université Paris-VIII), il entame en 2005 une carrière aux États-Unis. Il est actuellement Full Professor d’études romanes et de littérature comparée, et membre du programme de sciences cognitives, à l’université Cornell[1].

Il est l’auteur de huit ouvrages :

  • De l’Attrait à la possession. Maupassant, Artaud, Blanchot (Hermann, 2003) ;
  • L’Empire du langage. Colonies & francophonie (Hermann, 2008, traduction en anglais à paraître chez Cornell University Press en 2013)[2],[3] ;
  • L’État critique de la littérature (Hermann, 2009) ;
  • À force d’amitié (Hermann, 2009) ;
  • Le Refus de la politique (Hermann, 2012);
  • Pures Fictions (Gallimard, 2013) ;
  • Génération romantique (Gallimard, 2014) ;
  • The Intellective Space (Minnesota Press, 2015)

En 2009, Laurent Dubreuil a reçu le prix « New Directions » de la fondation Mellon[4]. Depuis 1999, il contribue à la revue Labyrinthe, dont il devient codirecteur en 2008[5]. Il est aussi directeur de la revue de théorie littéraire et philosophique "Diacritics" publiée par Johns Hopkins.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony Mangeon (dir.), L’empire de la littérature : penser l’indiscipline francophone avec Laurent Dubreuil, Presses universitaires de Rennes, 2016 (ISBN 978-2-7535-4859-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]