Laurence Steinhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la diplomatie
Cet article est une ébauche concernant la diplomatie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Laurence Steinhardt.jpg

Laurence Adolph Steinhardt (1892–1950) est un diplomate américain.

Juriste, docteur en droit de l'Université de Columbia, il soutient la campagne de Franklin Roosevelt en 1932 et intègre le corps diplomatique. Il a servi en Suède, au Pérou, en URSS, en Turquie, en Tchécoslovaquie et au Canada[1].

Il est ambassadeur des États-Unis en URSS du 11 août 1939 au 12 novembre 1941 ; à ce poste, il lance l'alliance soviéto-américaine, notamment en faisant bénéficier l'Union Soviétique du bénéfice de la loi prêt-bail ; en février 1940, dans une note au Département d'Etat, il sous-estime gravement les mesures de déportation concernant les Pays Baltes décidées par Staline ; le 16 octobre 1941, au début de la Bataille de Moscou, il est évacué à Koubychev avec tout le corps diplomatique et une partie du gouvernement soviétique.

Entre 1942 et 1945, il est ambassadeur à Ankara ; à ce poste il favorise l'arrivée de réfugiés juifs d'Europe Centrale en Turquie ; il échoue cependant à faire rentrer la Turquie dans la guerre aux côtés des Alliés.

Il est ambassadeur en Tchécoslovaquie entre juillet 1945 et septembre 1948 ; à ce poste, il assiste impuissant à la prise de pouvoir par les communistes au moment du Coup de Prague (19/25 février 1948).

C'est le premier ambassadeur américain à être mort en service, dans un accident d'avion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]