Larry Walker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le baseball image illustrant une personnalité image illustrant canadien
Cet article est une ébauche concernant le baseball et une personnalité canadienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pix.gif Larry Walker Baseball pictogram.svg
Larry Walker1.jpg
Voltigeur de droite
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
16 août 1989
Dernier match
2 octobre 2005
Statistiques de joueur (1989-2005)
Moyenne au bâton ,313
Coups sûrs 2160
Circuits 383
Points produits 1311
Buts volés 230
Équipes

Larry Kenneth Robert Walker (né le 1er décembre 1966 à Maple Ridge, Colombie-Britannique, Canada) est un joueur de baseball ayant évolué dans les Ligues majeures de 1989 à 2005 pour les Expos de Montréal, les Rockies du Colorado et les Cardinals de Saint-Louis.

Carrière[modifier | modifier le code]

Expos de Montréal[modifier | modifier le code]

Il est recruté comme joueur autonome par les Expos de Montréal en 1984 et commence à jouer régulièment en 1989.

Rockies du Colorado[modifier | modifier le code]

Après la grève du baseball majeur en 1994, Walker quitte Montréal et se joint aux Rockies du Colorado. En 1997, il frappe 49 coups de circuit, la meilleure saison de sa carrière. Il est élu joueur par excellence de la saison 1997 dans la Ligue nationale. Il est le premier Canadien à recevoir cet honneur.

Cardinals de Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Blessé à plusieurs reprises, il est échangé aux cardinals de Saint-Louis en 2004 pour trois joueurs des ligues mineures. Il termine sa carrière en 2005 avec 383 coups de circuits, et à l'époque il est le cinquantième de tous les temps.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Candidature au Temple de la renommée[modifier | modifier le code]

Larry Walker est candidat à l'élection annuelle au Temple de la renommée du baseball depuis 2011. Pour y entrer, un joueur doit être plébiscité par au moins 75 % des membres de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique ayant voté, et son nom peut être reconduit sur les bulletins de vote pendant un maximum de 10 années. Malgré une solide candidature pour le Panthéon[1],[2], il ne parvient pas à générer suffisamment d'intérêt. Le très grand nombre de candidats de qualité et la limite de 10 choix imposée aux électeurs nuisent vraisemblablement à sa cause[1],[3], ainsi que le fait qu'il ait joué plusieurs saisons en altitude au Coors Field dans un environnement favorisant grandement l'offensive[4],[5], et ce même s'il a montré une production équivalente dans les autres stades[2]. En 2011, Walker est choisi par 20,3 % des électeurs ayant remis un bulletin de vote[6]. Après s'être maintenu à 22,9 et 21,6 pourcent les deux années suivantes[7],[8], il chute à 10,2 et 11,8 pourcent en 2014[9] et 2015[10], respectivement. En 2016, il n'attire les faveurs que de 15,5 % des électeurs à sa 6e année d'éligibilité[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]