Chantal Petitclerc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chantal Petitclerc
Illustration.
Chantal Petitclerc en 2017
Fonctions
Sénatrice de Grandville
En fonction depuis le
(4 ans, 7 mois et 1 jour)
Groupe politique Groupe des sénateurs indépendants
Prédécesseur Andrée Champagne
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Saint-Marc-des-Carrières (Québec), Canada
Parti politique Indépendante
Conjoint James Duhamel

Chantal Petitclerc
Informations
Disciplines Athlétisme handisport
Période d'activité 1987 - 2008
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Entraîneur Peter Eriksson
Palmarès
Jeux paralympiques 14 5 2

Chantal Petitclerc, née le à Saint-Marc-des-Carrières au Québec, est une sénatrice et athlète canadienne quatorze fois championne paralympique en athlétisme handisport. Au total, elle a remporté 21 médailles paralympiques, avec 14 médailles d'or, 5 d'argent et deux de bronze, plus une médaille en sport de démonstration. Elle est la sénatrice de Grandville depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

À 13 ans, une immense porte d'une grange tomba sur elle et la prive de l’usage de ses jambes. Un professeur d’activité physique à l’école secondaire, Gaston Jacques, aura alors une influence déterminante sur elle, lorsqu’il la convainc d’essayer la natation pour développer sa force physique et sa résistance. Pour Chantal, c’est un premier contact avec le sport et l’entraînement.

À 18 ans, Pierre Pomerleau, un entraîneur de l’Université Laval, lui fait découvrir l’athlétisme en fauteuil roulant. Utilisant un fauteuil « bricolé », elle participe à sa première compétition et termine bonne dernière, loin derrière les autres concurrentes.

Parallèlement, elle poursuit des études, d’abord en sciences humaines au Cégep de Sainte-Foy et, par la suite, en histoire à l’Université de l'Alberta, où elle s’est inscrite afin de pouvoir s’entraîner sous la direction de celui qui est toujours son entraîneur, Peter Eriksson.

Chantal dispute ses premiers Jeux paralympiques à Barcelone en 1992, d’où elle reviendra avec deux médailles de bronze. Par la suite elle participe aux Jeux d’Atlanta, Sydney et Athènes pour une récolte qui comprenait alors une médaille olympique et 16 médailles paralympiques. En 2002, lors des Jeux du Commonwealth de Manchester, elle remporte la médaille d'or du 800 mètres en fauteuil des lors épreuves d'athlétisme. C'est la première fois dans l'existence de ces Jeux qu'une épreuve est ouverte à des athlètes souffrant de hzandicap[1].

En 2008, à Pékin Chantal Petitclerc rafle cinq médailles d'or[2]. Elle avait remporté les dix dernières épreuves paralympiques auxquelles elle avait pris part[2]. Toutefois, Chantal a déjà déclaré que les Jeux olympiques d'été de 2008 seront ses derniers, mais qu’elle entend par la suite poursuivre l’entraînement et la compétition pour encore quelques années en se concentrant cette fois sur les courses sur route.

En , elle signe une entente avec Gatorade et parait dans des commerciaux de la marque au côté de Georges St-Pierre, Gordie Howe, Cassie Campbell, Ray Zahab, Bradd Arseneau ainsi que des porte-paroles américains de la marque.

En , elle annonce la naissance de son premier enfant prévu pour .

Le , Chantal Peticlerc est nommée au sénat canadien[3]. Elle fait partie du Groupe des sénateurs indépendants. La sénatrice Petitclerc est passionnée par la santé ainsi que les droits des personnes handicapées. En , elle a délivré son premier discours sur le projet de loi C-14, Loi modifiant le Code criminel et apportant des modifications connexes à d'autres lois (aide médicale à mourir). Elle émeut ses collègues en disant : « Mais ce n’est pas à nous de s’octroyer le droit de prendre une telle décision à la place d’un individu lucide, dans des souffrances extrêmes, qui veut avoir accès à l’aide médical à mourir même si sa mort n’est pas raisonnablement prévisible. C’est un manque de respect envers ces individus. » La sénatrice est alors marraine du projet de loi S-5, Loi modifiant la loi sur le tabac, la loi sur la santé des non-fumeurs et d’autres lois en conséquence.

Record[modifier | modifier le code]

Chantal Petitclerc est détentrice des records canadiens sur piste pour toutes les distances allant du 100 m au 1 500 m.

Elle détient également (en date du ) les records du monde suivants :

  • 100 m, Atlanta, États-Unis (2008) en 15 s 91
  • 200 m, Pékin, Chine (2008) en 27 s 52
  • 400 m, Athènes, Grèce (2004) en 51 s 91
  • 800 m, Pékin, Chine (2008) en 1 min 45 s 19
  • 1 500 m, Atlanta, États-Unis (2007) en 3 min 24 s 20

Ainsi que les records paralympiques suivants :

  • 100 m, en 16 s 07
  • 200 m, en 27 s 52
  • 400 m, en 51 s 91
  • 800 m, en 1 min 45 s 19
  • 1 500 m, en 3 min 26 s 89
  • 21 médailles paralympiques, dont 14 médailles d'or[2], un record paralympique partagé avec l’Australienne Louise Sauvage.

Chantal Petitclerc a aussi gagné une médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 2004 en sport de démonstration[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Duncan Mackay, « Commonwealth Sports Moments #8: Trailblazer Chantal Petitclerc wins first Commonwealth Games gold medal in Para-sport », sur thecgf.com.
  2. a b c et d La Presse Canadienne, L'héritage de Petitclerc, journal Le Soleil (Québec), 17 septembre 2008, p. 66.
  3. « André Pratte et l'athlète Chantal Petitclerc nommés sénateurs par Justin Trudeau », sur journaldemontreal.com, .
  4. « Chantal Petitclerc – Ordre national du Québec », sur www.ordre-national.gouv.qc.ca (consulté le 4 mars 2020)
  5. Office of the Secretary to the Governor General, « Chantal Petitclerc, C.C. », sur La gouverneure générale du Canada, (consulté le 4 mars 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 16 jours à Pékin, Montréal, (Québec), Canada, Les Éditions La Presse, , 176 p. (ISBN 978-2-923681-29-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]