La Science illustrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Science illustrée
image illustrative de l’article La Science illustrée
Premier plat de La Science illustrée conçu par Claudius Popelin (1875).

Langue français
Périodicité hebdomadaire
Format In-4
Genre Sciences exactes, littérature
Date de fondation 1875
Date du dernier numéro 1905
Ville d’édition Paris

Directeur de la rédaction Adolphe Bitard, Louis Figuier
ISSN 2264-7481

La Science illustrée[1] est un journal hebdomadaire français de vulgarisation scientifique créé le .

Histoire du support[modifier | modifier le code]

Si-couverture.jpg

Fondée en octobre 1875, Adolphe Bitard, Louis Figuier et Élisée Reclus en sont les principaux rédacteurs, puis le titre s'estompe en 1877. Le titre fut réveillée par Adolphe Bitard en décembre 1887, publié à la Librairie illustrée dirigée par Georges Decaux et Armand-Désiré Montgrédien. La direction de la revue fut reprise par Louis Figuier à la mort de Bitard au début de 1888. Les bureaux sont au 7, rue du Croissant (au cœur de la « république du Croissant »).

Largement illustré, ce périodique contient à partir de 1888 des nouvelles et romans à épisode. Les romans sont signés entre autres par Louis-Henri Boussenard, Jules Verne[2], H. G. Wells[3], Victorien Sardou[4] ou Albert Robida. On y retrouve également les signatures d'un certain nombre de rédacteurs des revues La Nature, la Revue scientifique et le Journal des voyages.

Parmi les savants et écrivains ayant écrit des articles : Philippe Auquier, Victor Baudot, Adolphe Bitard, Gaston Bonnefont, Georges Borrel, Émile Desbeaux, Frédéric Dillaye, Max Duchanoy, Charles Épheyre, Louis Figuier, Camille Flammarion, Wilfrid de Fonvielle, Marc Le Roux, G. Lenotre, Pol Martefani, Georges Moynet, Henri de Parville, Maurice Rambarbe, Alexandre Rameau, Gustave Regelsperger, Albert Robida, Clémence Royer, Victorien Sardou, Guy Tommel, Georges Price.

Le titre semble disparaître en novembre 1905 après 939 livraisons[5].

De nombreux suppléments[modifier | modifier le code]

La catalogue de la Bibliothèque nationale de France signale que La Science illustrée a publié de nombreux suppléments, reprenant les mêmes contenus rédactionnels :

  • "Les Arts de la femme" ;
  • "Autour du monde" ;
  • "Les Beaux romans" ;
  • "Le Comique" ;
  • "Le Faublas" ;
  • "Illustration pour tous" ;
  • "Journal de la maison" ;
  • "Journal des romans populaires illustrés" ;
  • "Les Lectures de la jeunesse" ;
  • "Lectures illustrées" ;
  • "Lectures populaires" ;
  • "Magazine pour tous" ;
  • "Les Merveilles de l'Exposition de 1900" ;
  • "Mon camarade" ;
  • "L'Ouvrière" ;
  • "Paris pour tous" ;
  • "Le Petit soldat de France" ;
  • "Le Photographe" ;
  • "Le Photographiste" ;
  • "Les Romans d'amour" ;
  • "Romans de la jeunesse" ;
  • "La Vie chez soi"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Science illustrée » est aussi le titre d'une collection de livres de vulgarisation scientifique publiés dans les années 1960 par les Éditions Rencontre.
  2. Un drame dans les airs en 1888 et Maître Zaccharius en 1889.
  3. En 1901, elle publia La Guerre des mondes.
  4. La Perle noire, en 1892.
  5. Notice du catalogue de la BnF, en ligne.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :