Georges Decaux (éditeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georges Decaux.
Georges Decaux
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Georges Decaux (1845-1914[1]) est un éditeur français du XIXe siècle, spécialisé dans les périodiques illustrés.

Parcours[modifier | modifier le code]

Georges Decaux reprend la maison d'édition de François Polo en 1874, devenant La Librairie illustrée en 1877, avec le concours de Maurice Dreyfous et Armand-Désire Montgrédien avec lesquels il fonde notamment le Journal des voyages puis La Science illustrée. Il est également directeur de publication pour Musée universel[2].

Originellement spécialisée dans la presse satirique, Decaux en diversifie la production éditoriale, avec une prédilection pour les ouvrages destinés au grand public, allant toutefois de la vulgarisation et de la littérature jeunesse aux livres d'art, en passant par les guides et les dictionnaires.

Avec l'éditeur Dreyfous, il encourage Albert Robida à pratiquer l'eau-forte et la lithographie, ce dernier illustrant notamment les Œuvres de Rabelais en 1885[3].

En 1890, malade, il laisse sa succession à Armand-Désiré Montgrédien via la société Montgrédien & Cie pour le domaine historique, associé à Jules Tallandier pour le populaire, ce dernier reprenant l'ensemble sous son nom en 1900[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.robida.info/auteur_illustrateur.html
  2. « Fiche du Musée universel », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 30 novembre 2016).
  3. Philippe Brun, « Robida, Albert », dans Dictionnaire encyclopédique du Livre, t. 3, Paris, Cercle de la Librairie, , 1088 p. (ISBN 978-2-7654-0987-8), p. 580
  4. Jacques Jourquin, « Tallandier », dans Dictionnaire encyclopédique du Livre, t. 3, Paris, Cercle de la Librairie, , 1088 p. (ISBN 978-2-7654-0987-8), p. 810

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]