Henri de Parville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri de Parville
Nom de naissance François Henri Peudefer
Naissance
Évreux (France)
Décès (à 71 ans)
Boulogne (Seine)
Activité principale
Distinctions
officier de la Légion d'honneur
Auteur
Langue d’écriture Français

Henri de Parville est le pseudonyme de François Henri Peudefer, né à Évreux le et mort le à Boulogne (Seine).

Il est rédacteur scientifique au Journal Officiel et rédacteur en chef de La Nature. Il publie de très nombreux articles dans les revues La Nature, La Science illustrée, la Revue scientifique et le Journal des débats.

Nommé chevalier de la Légion d’honneur, à 30 ans, en 1868, il est promu officier [1] : c'est Xavier Charmes, membre libre de l'Académie des Sciences morales et politiques, qui lui a remis son insigne en avril 1898.

L’Académie des sciences remet un prix qui porte son nom. Ce prix quadriennal est destiné à récompenser des travaux ou un ouvrage d’histoire des sciences ou d’épistémologie.

Œuvre[modifier | modifier le code]

On lui doit entre autres :

  • Causeries scientifiques : découvertes et inventions, progrès de la science et de l’industrie, F. Savy (Paris) et J. Rothschild, Paris, 1861-1890
  • Un habitant de la planète Mars, roman d'anticipation, J. Hetzel, Paris, 1865 [1]
  • L’Électricité et ses applications : exposition de Paris (2e éd., revue et augmentée d’une table alphabétique des matières et des figures et d’une table des noms cités), G. Masson, Paris, 1883 [2]
  • Itinéraire dans Paris : Exposition universelle de 1867 ; précédé de Promenades à l’Exposition, Garnier frères, 1867 [3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :