La Sagesse des crocodiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Sagesse des crocodiles
Titre québécois Immortalité
Titre original The Wisdom of Crocodiles
Réalisation Po-Chih Leong
Scénario Paul Hoffman
Acteurs principaux
Sociétés de production Goldwyn Films
Film Foundry Partners
Entertainment Film Distributors
Zenith Entertainment
Arts Council of England
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Fantastique
Horreur
Policier
Romance
Thriller
Durée 98 minutes
Sortie 1998

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Sagesse des crocodiles (The Wisdom of Crocodiles) est un thriller romantique britannique, réalisé par Po-Chih Leong, sorti en 1998.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Steven Grlscz (Jude Law), grand séducteur, est soupçonné du meurtre de sa petite amie, retrouvée morte dans la mer. Mais l'absence de mobile fait de lui un improbable coupable. Pourtant, le détective Roche est loin d’être convaincu de son innocence, d'autant plus qu'une des ex-petites amies de Steven a disparu dans d'obscures circonstances. Entre-temps, ce dernier vient de rencontrer Anne Levels (Elina Löwensohn). Une étrange relation s'installe entre eux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre français : La Sagesse des crocodiles
  • Titre original : The Wisdom of Crocodiles / Immortality
  • Titre québécois : Immortalité
  • Réalisation : Po-Chih Leong
  • Scénario : Paul Hoffman
  • Casting : Michelle Guish
  • Direction artistique : Ben Scott
  • Décors : Andy Harris
  • Costumes : Anna B. Sheppard
  • Maquillage : Anne Oldham
  • Son : Colin Nicolson
  • Photographie : Oliver Curtis
  • Montage: Robin Sales
  • Musique : Orlando Gough, John Lunn
  • Production : Carolyn Choa, David Lascelles
  • Sociétés de production : Goldwyn Films, Film Foundry Partners, Entertainment Film Distributors, Zenith Entertainment, Arts Council of England
  • Sociétés de distribution : Entertainment Film Distributors, Mars Distribution
  • Société d'effets spéciaux : The Film Factory at VTR
  • Pays d'origine : Royaume-Uni
  • Langue : Anglais
  • Format : Couleurs - 1,85:1 - DTS / Dolby Digital / SDDS - 35 mm
  • Genre : Fantastique, horreur, policier, romance, thriller
  • Durée : 98 minutes (1 h 38)
  • Dates de sorties en salles :
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sortie en salles en France.

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (mai 2016).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Le titre fait référence à la théorie de Paul D. MacLean sur l'évolution du cerveau. Le cerveau reptilien serait selon lui la partie la plus primitive du cerveau, semblable aux cerveaux des reptiles et assurant des fonctions de base (respiration, battements cardiaques, régulation de la température, équilibre). Le personnage principal, Steven Grlscz agit suivant son instinct de conservation qui lui dicte son attitude meurtrière.

Critiques[modifier | modifier le code]

En regard du box-office, La Sagesse des crocodiles a reçu des critiques mitigées. Il obtient 47 % d'avis positifs sur Rotten Tomatoes, sur la base de 19 critiques commentaires collectées qui dépeint La Sagesse des crocodiles « comme un film élégant mais émotionnellement indifférent. »[1]. Sur Metacritic, il obtient une note favorable de 84/100, sur la base de 11 commentaires collectées, ce qui lui permet d'obtenir le label « Critiques mitigées ou moyennes »[2] et fut évalué à 3,4/5 pour 20 critiques de presse sur Allociné.

« (...) Un classique revisité (...) Évitant les effusions, ce film (...) échappe au classique film d'horreur (...). »

— François-Guillaume Lorrain, Le Point, 11 août 2000[3].

« (...) Un long cauchemar dans un Londres aux allures futuristes (...) beau film. »

— Samuel Blumenfeld, Le Monde, 16 août 2000[4].

« Avec son rythme languissant, sa mollesse travaillée, et en dépit d'un dénouement totalement conventionnel et raté, le film bénéficie d'un certain charme anémique... »

— Jean-Marc Lalanne, Libération, 16 août 2000[5].

« On peut être appâté par cette bizarrerie, et surtout mordu par le charisme de Jude Law, mais on ne marche pas dans la combine de Po-Chih Leong (...). Ni cinéma de terreur ni cinéma d'auteur : le bluff épuise vite La Sagesse des crocodiles, dont il ne reste qu'une peau de chagrin. »

— Jean-Marc Lalanne, Télérama, 19 août 2000[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Date Distinction Catégorie Nom Résultat
27 au 31 janvier 1999 Festival international du film fantastique de Gérardmer Prix du jury Po-Chih Leong [n 1] Lauréat
12 au 27 mars 1999 Festival international du film fantastique de Bruxelles Méliès d'Argent Po-Chih Leong Lauréat
17 au 21 mars 1999 Festival du film d'aventures de Valenciennes Prix de l'audience Lauréat
6 au 16 octobre 1999 Festival international du film de Catalogne Méliès d'Or Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ex-æquo avec Ronny Yu pour La Fiancée de Chucky.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Immortality (1998) », sur Rotten Tomatoes
  2. (en)« The Wisdom of Crocodiles », sur Metacritic
  3. François-Guillaume Lorrain, « La sagesse des crocodiles », sur Le Point,
  4. Samuel Blumenfeld, « Le vampire de l'an 2000 », sur Le Monde,
  5. Jean-Marc Lalanne, « Sentimental vampire », sur Libération,
  6. Frédéric Strauss, « La Sagesse des crocodiles », sur Télérama,

Liens externes[modifier | modifier le code]