La Petite Sirène (Copenhague)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Petite Sirène (homonymie).
La Petite Sirène
Petite sirène de Copenhague (conforme à la loi danoise).JPG
Artiste
Date
Type
Technique
Hauteur
125 cm
Localisation
port de copenhague, Copenhague (Danemark)
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Danemark

(Voir situation sur carte : Danemark)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Copenhague

(Voir situation sur carte : Copenhague)
Point carte.svg

La Petite Sirène (en danois : den lille havfrue) est une statue en bronze sur un rocher dans le port de Copenhague, dans le parc Churchill. Il s'agit d'une représentation du personnage du conte éponyme de Hans Christian Andersen.

Présentation[modifier | modifier le code]

C'est le symbole et la principale attraction touristique de Copenhague.

La relative petite taille de cette statue (elle ne fait que 1,25 m de haut pour un poids de 175 kg[1]), et surtout sa proximité du rivage ne manquent pas de surprendre les touristes.

Elle fut commandée en 1909 par Carl Jacobsen, fondateur de la Ny Carlsberg Glyptotek et fils du fondateur des brasseries Carlsberg.

Elle fut sculptée par Edvard Eriksen, qui utilisa comme modèles la danseuse Ellen Price (da) pour le visage[2] et sa femme Eline Eriksen (en) pour le corps. La statue fut érigée le 23 août 1913.

Sa photographie ne peut pas être accessible sur un site tel que Wikipédia pour des raisons légales, voir l'article Wikipédia:Liberté de panorama 2015.

Vandalisme[modifier | modifier le code]

La statue fut vandalisée plusieurs fois, et à chaque fois restaurée :

  • le 24 avril 1964, la tête fut sciée et dérobée par des artistes engagés du mouvement situationniste, parmi lesquels Jørgen Nash. Elle ne fut jamais retrouvée et une nouvelle tête fut fabriquée et placée sur la statue ;
  • le 22 juillet 1984 son bras droit fut enlevé, et rendu deux jours plus tard par deux jeunes vandales ;
  • en 1990, on échoua à lui enlever la tête encore une fois, tout en laissant une coupure de 18 cm dans le cou ;
  • le 6 janvier 1998, elle fut décapitée pour la seconde fois ; les coupables ne furent jamais identifiés, mais la tête fut rendue anonymement, et remise en place le 4 février ;
  • on barbouilla la statue plusieurs fois, notamment en 1961 où on lui teignit les cheveux en rouge et où on lui peignit un soutien-gorge ;
  • Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 mai 2007, elle a été enveloppée de deux tissus rouge et bordeaux, une tenue d’inspiration musulmane, avec la tête recouverte d’un voile.

C’est pourquoi la statue présentée dans le port de Copenhague a toujours été une copie, le 1er moulage est conservé dans un lieu inconnu.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Du 1er mai au 31 octobre 2010, la Petite Sirène est placée dans le Harbour Pool au centre du Pavillon danois d'Expo 2010 à Shanghai où 70 millions de personnes peuvent voir le symbole emblématique de la capitale danoise[4], tandis que dans le port de Copenhague les touristes peuvent voir l'image de la Petite Sirène sur grand écran en direct de Shangai (installation de Ai Weiwei).

La Petite Sirène dans la littérature[modifier | modifier le code]

Dans son roman L'Abominable Sirène, l'auteur Gérard de Villiers fait référence à cette statue dans le titre de son roman, dans la photographie de couverture, et dans la description de l'un des personnages féminins de l'action, assimilé à la Petite Sirène.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « La Petite Sirène de Copenhague », sur copenhague.org (consulté le 16 aout 2011)
  2. (en) « Ellen Price », sur ballerinagallery.com (consulté le 16 aout 2011).
  3. The Copenhaghen Post, Little Mermaid takes a tumble.
  4. Le Danemark envoie la Petite Sirène à Shanghai

Autres attractions proches[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :