La Forêt d'émeraude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Forêt d'émeraude
Description de cette image, également commentée ci-après
Rivière de la forêt Amazonie.

Titre original The Emerald Forest
Réalisation John Boorman
Scénario Rospo Pallenberg
Musique Brian GascoigneJunior Homrich
Acteurs principaux
Sociétés de production Christel Films
Pays d’origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre aventures
Durée 110 minutes
Sortie 1985


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Forêt d'émeraude (The Emerald Forest) est un film britannique réalisé par John Boorman, sorti en 1985.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Bill Markham est un ingénieur américain venu construire un barrage hydraulique en bordure de la forêt amazonienne. Il s'installe avec sa femme Jean et leurs enfants Heather et Tommy. Ce dernier, âgé de 7 ans, est un jour enlevé tout près du chantier par une tribu d'indigènes locaux, les Invisibles. Dix ans ans plus tard, la construction du barrage est achevée. Bill et sa femme n'ont pas cessé de chercher leur fils, en vain.

Sous le nom de "Tomme", Tommy a été élevé par la tribu selon leur culture. Il va recevoir une initiation qui fera de lui un homme. Pour cela, il doit partir seul dans la forêt afin d'y chercher des pierres dont la boue extraite permet à son clan d'être invisible. Les Invisibles sont par ailleurs menacés par une tribu ennemie, les Féroces, ainsi que par la déforestation.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le film est tiré d'une histoire vraie, découverte par le scénariste Rospo Pallenberg dans un article de Leonard Greenwood paru dans le Los Angeles Times en octobre 1972[2], celle d'un ingénieur péruvien dont le fils avait été enlevé par des Indiens.

Pour le rôle de Tommy, le fils de Bill Markham, le réalisateur John Boorman souhaite initialement engager C. Thomas Howell. Mais l'acteur est indisponible. John Boorman se tourne alors vers son propre fils, Charley Boorman[3].

Le tournage a lieu au Brésil : à Belém, Rio de Janeiro et São Paulo et sur le chantier du barrage de Tucuruí (État de Pará). Quelques scènes sont tournées au Royaume-Uni : à Spilsby dans le Lincolnshire et dans les Twickenham Film Studios[4].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 81% d'opinions favorables pour 16 critiques et une note moyenne de 7,1610[5]. Le film reçoit notamment une bonne critique du New York Times et est décrit comme « fascinant et richement atmosphérique »[6]. Paul Attanasio du Washington Post écrit quant à lui une critique négative en écrivant notamment que c'est un « long et poussif hommage long à la noble nature sauvage » et pense que film est davantage un « reportage de National Geographic » plutôt qu'un vrai film[7].

Côté box-office, le film enregistre 24 468 550 $ de recettes aux Etats-Unis et au Canada[8]. En France, le film connait un joli succès avec 2 652 685 entrées[9], soit le 12e meilleur résultat du box-office français de 1985.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  2. (en) "Based on a True Story"
  3. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  5. (en) « The Emerald Forest (1985) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 18 mai 2020)
  6. (en) « New York Times' Critics' Picks », sur New York Times (consulté le 13 mars 2018)
  7. (en) Paul Attanasio, « It's Rough in the Jungle », sur The Washington Post, (consulté le 13 mars 2018)
  8. (en) « The Emerald Forest », sur Box Office Mojo (consulté le 18 mai 2020)
  9. « La Forêt d'émeraude », sur JP's Box-office (consulté le 18 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]