Telsche Boorman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boorman.
Telsche Boorman
Description de l'image Defaut.svg.
Naissance
Londres (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Décès (à 36 ans)
Paris (France)
Profession Scénariste
Actrice
Films notables Scénariste
Excalibur
Nemo
Tout pour réussir
Gazon maudit
Séries notables Coucou c'est nous !

Telsche Boorman, née le [réf. à confirmer][1],[2] à Londres et morte le ,[3] à Paris des suites d'un cancer, est une scénariste et une actrice britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est l'aînée des quatre enfants (avec Katrine et les jumeaux Charley et Daisy) nés du premier mariage du réalisateur John Boorman avec la costumière allemande Christel Kruse[3].

Alors qu'elle n'a pas un an, mais marche déjà, elle tombe la tête la première dans un étang. Son père la repêche inanimée et sans pouls, et raconte comment il a pu la sauver : « J'ai pratiqué le bouche-à-bouche (technique peu connue à l'époque), revoyant tout à coup un article entraperçu peu avant dans un journal »[3]. De ce fait, les liens resteront très forts entre le père et la fille.

Telsche Boorman fait, enfant, ses débuts au cinéma avec sa sœur Katrine dans le premier film de John Boorman, Sauve qui peut (1965). Par la suite, sa sœur Katrine précise : « elle était vraiment le bras droit de papa, elle écrivait, tournait et réalisait avec lui », notamment pour Zardoz (1974), Excalibur (1981), La Guerre à sept ans (1987), Tout pour réussir (1990).

Tombe de Telsche Boorman - Cimetière Montmartre

Elle se marie avec le journaliste français Lionel Rotcage (1948-2006) avec lequel elle a une fille, Daphné.

Résidant en France, elle se partage entre l'écriture (scénarios, dialogues) pour différents réalisateurs et ses apparitions au cinéma. Au début des années 1990, à la télévision, avec sa sœur Katrine, elles conçoivent et interprètent des sketches pour l'émission hebdomadaire de divertissement Coucou c'est nous ! où elles sont « Les sœurs Boorman »[3].

Telsche Boorman obtient un César posthume (partagé avec Josiane Balasko) pour le scénario de Gazon maudit (1996).

Elle meurt à Paris des suites d'un cancer et elle est inhumée au cimetière de Montmartre[3], 24e division, avenue du Tunnel, 1re ligne.

Hommage[modifier | modifier le code]

« À ma lumineuse amie Telsche. »

— Dédicace de la chanson Lumière du jour par France Gall (1996)[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le documentaire de Katrine Boorman, Mon père à moi (2012), les membres de la famille Boorman disent que Telsche, l'aînée des enfants, aurait aujourd’hui 49 ans alors que sur sa tombe est gravé « née le 30 juillet 1959 » ce qui fait qu'elle aurait eu 53 ans en 2012 (ou erreur de gravure ?), tandis que l'IMDb et Les Gens du Cinéma indiquent née en 1957 (Katrine serait née en 1958 selon l'IMDb), les dates de naissances sont à vérifier.
  2. Année de naissance indiquée par Les Gens du Cinéma
  3. a, b, c, d et e Source : film documentaire de Katrine Boorman, Mon père à moi (Me and me Dad, 2012).
  4. Sur l'album studio France paru le (WEA Music réf. 0630-14008-2).

Liens externes[modifier | modifier le code]