La Chapelle-Haute-Grue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.
La Chapelle-Haute-Grue
Le manoir de Caudemone.
Le manoir de Caudemone.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Livarot
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Livarot
Code postal 14140
Code commune 14153
Démographie
Population 73 hab. (2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 00″ N 0° 08′ 51″ E / 48.966667, 0.147548° 58′ 00″ Nord 0° 08′ 51″ Est / 48.966667, 0.1475
Altitude Min. 70 m – Max. 192 m
Superficie 2,92 km2
Historique
Commune(s) d'intégration Val-de-Vie
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
La Chapelle-Haute-Grue

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
La Chapelle-Haute-Grue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
La Chapelle-Haute-Grue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
La Chapelle-Haute-Grue

La Chapelle-Haute-Grue est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Val-de-Vie[1].

Elle est peuplée de 73 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1980 Gilles Dudouit   Conseiller général
1980 2001 Édith Dudouit    
2001[2] En cours Antoine de Boever SE Retraité de l'agriculture
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 73 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour La Chapelle-Haute-Grue[3]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
103 108 105 99 109 135 122 100 96
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
90 95 79 109 97 110 97 86 76
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
78 62 69 67 75 87 99 114 83
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
80 60 40 41 38 30 40 67 73
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs du Calvados »
  2. « Un 3e mandat de maire pour Antoine de Boever », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 septembre 2015)
  3. Date du prochain recensement à La Chapelle-Haute-Grue, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011, 2012.
  6. « Manoir de Candemonne », base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :