La Célestine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Célestine (homonymie)
Édition 1499 de La Celestina

La Célestine, ou tragi-comédie de Calixte et de Mélibée est une œuvre en prose dont la première édition connue, comprenant 16 actes, a été éditée à Burgos en 1499 sous le voile de l’anonymat. En 1500, une nouvelle édition paraît à Tolède sous le titre Comédie de Calixte et de Mélibée. Enfin une version ultérieure augmentée de 5 actes est parue sous le titre Tragi-comédie de Calixte et de Mélibée. Cette œuvre fut, après Don Quichotte, le livre espagnol le plus universellement diffusé. Rien qu'au XVIe siècle, on compte plus de cent rééditions en castillan et des traductions en français, portugais, italien, allemand, flamand... Les critiques sont en désaccord sur la question du genre à attribuer à l'œuvre, dramatique ou romanesque. En 1502, un typographe remarqua que les lettres initiales de chaque strophe du poème prologue rapprochées les unes des autres, formaient le nom de Fernando de Rojas. En 1902, on découvrit dans des archives du tribunal de l'Inquisition un texte désignant l'avocat juif converti au catholicisme Fernando de Rojas comme étant l'auteur de Mélibée.

Sources[modifier | modifier le code]

Fernando de Rojas était un grand lecteur, comme en témoigne l'inventaire des livres qu'il possédait (lesquels sont inclus dans son testament). Les sources de son œuvre magistrale ne sont pas populaires, mais savantes; cependant, il ne faut pas mépriser, comme cela est habituellement fait, l'expérience vitale de l'auteur comme avocat, qui l'a peut-être mis en contact avec le monde criminel.

Parmi les sources savantes, il faut distinguer premièrement les œuvres avec lesquelles la Célestine possède seulement des coïncidences fortuites (Museo, Teócrito ou Safo). Beaucoup d'auteurs cités ne le sont pas directement, mais leurs mots arrivent à travers des sources indirectes ou par des imitateurs et des commentateurs (Menandro, Epicuro ou Heráclito).

Structure[modifier | modifier le code]

La division en acte de l’œuvre n'est pas significative. Cependant, en ce qui concerne l'action, on peut distinguer deux parties:

  • Prologue: rencontre entre Calisto et Mélibée dans la scène I.
  • Première partie: intervention de Celestine, des serviteurs et mort des trois. Première nuit d'amour..
  • Seconde partie: thématique de la vengeance. Seconde nuit d'amour. Mort de Calisto, suicide de Melibée. Larmoiement de Pleberio.

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Célestine, en laquelle est traicté des déceptions des serviteurs envers leurs maistres et des macquerelles envers les amoureux, translaté d'ytalien en françois, 1527
  • La Celestine, fidellement repurgée, et mise en meilleure forme par Jacques de Lavardin,… Tragicomédie jadis espagnole, 1578
  • La Celestine ou histoire tragicomique de Caliste et de Mélibée… composée en Español, par… Fernam Rojas et traduite de nouveau en françois, Rouen, Chez Charles Osmont, 1634
  • La Célestine, tragi-comédie de Calixte et Mélibée, par Fernando de Rojas (1492), traduite de l'espagnol et annotée par A. Germond de Lavigne,… nouvelle édition revue et complétée, 1873
  • La Célestine, tragi-comédie de Calixte et Mélibée, par Fernando de Rojas (1492), adaptation complète de Paul Achard, illustrations de Maurice L'Hoir, les éditions de la nouvelle France, Paris, 1943
  • Les Bibliophiles de France ont publié, en 1949-1950, une édition illustrée de La Célestine, avec des lithographies en couleurs de Maurice Lalau.
  • La Célestine, Tragi-comédie de Calixte et Mélibée, par Fernando de Rojas, traduit de l'espagnol par Aline Schulman, préfacé par Juan Goytisolo et Carlos Fuentes, Fayard, 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (es) La Celestina, version originale sur wikisource
  • (fr) La Celestine, version traduite par A. Germond de Lavigne sur wikisource

Sur les autres projets Wikimedia :