L.A. Dunton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L.A. Dunton
Image illustrative de l'article L.A. Dunton
L.A. Dunton à Mystic Seaport

Gréement goélette
Histoire
Architecte Thomas F. McManus
Chantier naval AD Story, Essex Massachusetts
Lancement 1921
Équipage
Équipage 22
Caractéristiques techniques
Longueur 48,20 m
Longueur de coque 37,70 m
Maître-bau 7,60 m
Tirant d'eau 4,20 m
Déplacement 175 tonnes
Voilure 800 m² (11 voiles)
Propulsion Fairbanks Morse Diesel (160cv)
Carrière
Armateur Mystic Seaport
Port d'attache Boston Drapeau des États-Unis États-Unis
Protection National Historic Landmark (1993)

Le L.A. Dunton est un deux-mâts goélette qui fut construit en 1921 sur un chantier naval d'Essex dans le Massachusetts.

Il est répertorié en tant que National Historic Landmark[1] depuis 1993.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le L.A. Dunton est l'une des deux goélettes de pêche survivantes et construites à Essex, Massachusetts. Le chantier naval AD Story avait lancé près de 400 de ces navires entre 1875 et 1930.

Il a été construit sur les lignes d'un bateau conçu par Thomas J. McManus, le plus prolifique et influent designer des goélettes de pêche. Il reflète la plupart des fonctionnalités introduites par McManus pour améliorer la sécurité et la performance des goélettes de pêche en Nouvelle-Angleterre.

Le L.A. Dunton a bénéficié de la pose d'un moteur avant d'être acquis en 1963 par le Mystic Seaport. Une première restauration, dès son arrivée, puis celle de 1974 et 1985 lui ont redonné sa configuration d'origine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L.A. Dunton - NHL

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chapman, Great sailing ships of the world par Otmar Schäuffelen, 2005 (page 364) (ISBN 1-58816-384-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]