L'Homme aux clés d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis L'Homme aux clefs d'or)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'Homme aux clés d'or
Réalisation Léo Joannon
Scénario Léo Joannon
Roland Laudenbach
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame policier
Durée 92 minutes
Sortie 1956

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L’Homme aux clés d’or[1] est un film français réalisé par Léo Joannon en 1956 et sorti à Paris le 7 novembre de la même année (cinémas : « Français » et « Marignan »).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Professeur de langues dans un collège lillois, Antoine Fournier s'occupe d'une œuvre de charité pour laquelle une certaine somme a été collectée. Rentrant à l'improviste dans son bureau, il surprend trois adolescents en train de voler cette somme. Répugnant à les dénoncer, il leur fait reconnaitre par écrit leur tentative de vol et il leur promet de détruire cette reconnaissance après une année si ceux-ci se sont amendés.

Tous trois sont mortifiés et désireux de récupérer cette lettre et l'un d'entre eux, Rémy, plus que les autres. Il va demander à Gisèle, sa petite amie d'intervenir auprès du professeur. Celle-ci parvient à se faire rendre la lettre compromettante qu'ils détruisent immédiatement. Mais ils veulent aussi se venger de l'humiliation ressentie.

Ils organisent alors une mise en scène dans laquelle le professeur doit apparaitre comme ayant tenté de violer Gisèle. La manœuvre réussit et Fournier est chassé de l’enseignement. Grâce à l'aide de l'un de ses vieux amis, Joseph Ansaldi, concierge de l'Hôtel de Paris à Monte-Carlo, il trouve une modeste place de concierge-veilleur de nuit dans un hôtel parisien.

Mais ce n'est qu'un commencement, grâce à son ami, il se retrouve quelques années plus tard premier concierge, l’« homme aux clés d’or », de l'Hermitage, l'un des palaces de Monte-Carlo. C'est là que le destin le mettra en présence de deux des jeunes gens (le troisième est mort durant la guerre d'Indochine) et de Gisèle, désormais mariés séparément mais toujours aussi vicieux.

Après avoir nourri des désirs de vengeance, il finit par y renoncer sur les conseils de son ami Ansaldi, mais les tortueuses machinations de Rémy et de Gisèle les conduiront au drame.

Citations[modifier | modifier le code]

« L’honnêteté, c’est comme l’orthographe, ça s’apprend. »

« À partir d’un certain revenu, les regrets, c’est comme les paquets et les valises, on laisse porter ça par les autres. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. la base IMDb donne le titre avec l'orthographe erronée : « L'Homme aux clefs d'or »

Liens externes[modifier | modifier le code]