Kye Sun-hui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Kye, précède le nom personnel.
Kye Sun-hui
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
PyongyangVoir et modifier les données sur Wikidata
Romanisation révisée
Gye SunhuiVoir et modifier les données sur Wikidata
McCune-Reischauer
Kye SunhŭiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Kye Sun-hui, née le 2 août 1979 à Pyongyang, est une judokate nord-coréenne. Elle a remporté trois médailles dans trois catégories différentes aux Jeux olympiques. À seulement 16 ans, elle remportait la médaille d'or en moins de 48 kg à Atlanta en 1996 en battant la Japonaise Ryoko Tamura en finale. Elle devenait à cette occasion la plus jeune championne olympique de judo de l'histoire[1]. Quatre années plus tard à Sydney, dans la catégorie des moins de 52 kg, elle décrochait le bronze et compléta sa collection avec la médaille d'argent en moins de 57 kg à Athènes en 2004. Outre ses médailles olympiques, la Nord-Coréenne a conquis aussi quatre titres de championne du monde et deux autres médailles.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Tournois Super coupe du monde :
    • 1 podium au Tournoi de Hambourg (3e en 2008).

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

    • Médaille d'Héroïne du Travail décernée par le gouvernement nord-coréen
    • Médaille du Mérite Sportif populaire décernée par le gouvernement nord-coréen

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]