Majlinda Kelmendi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kelmendi.
Majlinda Kelmendi
Image illustrative de l'article Majlinda Kelmendi
Contexte général
Sport Judo
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Kosovo Kosovare
Nationalité Drapeau : Albanie Albanaise
Drapeau : Kosovo Kosovare
Naissance (26 ans)
Lieu de naissance Pejë (Kosovo)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1
Championnats du monde 2 - -
Championnats d'Europe 3 - 1

Majlinda Kelmendi, née le à Pejë, est une judokate kosovare en activité évoluant dans la catégorie des moins de 52 kg. Double championne du monde en 2013 et 2014, et championne d'Europe, en 2014 et 2016, elle remporte lors des Jeux olympiques 2016 de Rio de Janeiro le seul titre manquant à son palmarès, l'or olympique. Elle remporte ensuite un nouveau titre européen, en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Majlinda Kelmendi nait à Pejë[1],[2],[3], aussi appelé Peja, dans le nord du Kosovo. C'est à l'âge de huit ans, sous l'influence de sa sœur ainée qu'elle commence le judo au dojo local.

Elle remporte son premier tournoi international à Sarajevo, en 2006. En 2009, elle remporte les championnats d'Europe des moins de 20 ans à Yerevan où elle concourt sous les couleurs de l'Albanie[4]. Un mois plus tard, sous les couleurs de la Fédération internationale qu'elle remporte les championnats du monde de la même catégorie d'âge, à Paris[4]. Le mois de mai suivant, elle remporte son premier tournoi classé Grand Prix, le Grand Prix de Tunis. Elle participe à ses premiers championnats du monde, les mondiaux de Tokyo où elle termine neuvième, toujours sous les couleurs de la Fédération internationale[5]. Elle remporte un nouveau titre européen, toujours en moins de 20 ans, à Samokov[5]. En fin d'année, elle termine à une cinquième place au Grand Prix de Rotterdam puis aux championnats du monde moins de 20 ans à Agadir[5].

Début , elle termine cinquième du Masters mondial de Bakou, puis du Grand Slam de Paris, elle obtient une deuxième place au Grand Prix de Düsseldorf. Elle remporte deux tournois classés coupe du monde, à Rome et Minsk avant de remporter son deuxième tournoi Grand Prix, le tournoi d'Abu Dhabi.

Cinquième du Masters mondial d'Almaty et du tournoi de Paris, son classement mondial lui permet de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2012 à Londres. En raison d'un lobbying de la part de la Serbie, le Kosovo n'est toujours pas reconnu par le Comité international olympique (CIO) et Kelmendi, alors sixième mondiale, ne peut participer aux Jeux sous la bannière kosovare[4]. La solution de voir les athlètes kosovars concourir sous les couleurs olympiques est également bloquée par la Serbie et ses alliés[4]. Elle peut finalement disputée le tournoi olympique sous les couleurs de l'Albanie, son deuxième passeport[4]. Elle est éliminée au deuxième tour par la Mauricienne Christianne Legentil[6]. Elle se succède à elle-même au palmarès du tournoi d'Abu Dhabi et remporte en novembre les championnats européens des moins de 23 ans à Prague[4].

En début d'année 2013, elle est battue en finale du tournoi de Paris par la Japonaise Yuki Hashimoto. Après des victoires lors des Grand Prix Düsseldorf et de Grand Prix de Samsun, elle remporte une médaille de bronze lors des championnats d'Europe disputés à Budapest, compétition remportée par la Russe Natalia Kuzyutina devant la Roumaine Andreea Chițu. En mai, elle remporte le Masters mondial de Tyumen, en battant la Mongole Tsolmon Adiyasambuu. Aux championnats du monde 2013 à Rio de Janeiro, elle remporte son premier titre mondial, sous les couleurs du Kosovo, le premier pour son pays[7], en battant en finale la Brésilienne Érika Miranda[8].

En début d'année, elle remporte le tournoi de Paris, face à la Finlandaise Jaana Sundberg[9], puis enchaîne par une victoire au Grand Prix de Samsun. Elle s'impose ensuite lors des championnats d'Europe de Montpellier, face à Natalia Kuziutina[10], et puis lors au Grand Prix Budapest. Elle participe ensuite aux championnats du monde de Tcheliabinsk où elle s'impose avec un yuko et un waza-ari face à Andreea Chițu[11]. En octobre, elle remporte le tournoi d'Abu Dhabi qui a désormais un statut de Grand Chelem, battant une nouvelle fois Andreea Chițu.

En , elle se rompt les ligaments du genou lors de sa préparation. Peu avant son retour en compétition, elle connait des problèmes de dos et doit déclarer forfait pour les mondiaux d'Astana[12]. Après avoir fait son retour de blessure lors de tournois de coupe d'Europe, elle remporte en son troisième tournoi de Paris, face à la Suissesse Evelyne Tschopp[13]. En fin du mois, elle concède sa première défaite depuis 2013 lors de la demi-finale du tournoi d'Abu Dhabi, face à la Brésilienne Erika Miranda[14].

Dès l'annonce de la reconnaissance par le CIO du Kosovo, indépendant depuis 2008, comme 205e Comité national olympique le à Monaco, Elle est choisie comme porte-drapeau de la délégation kosovare aux Jeux Olympiques de 2016[15]. Favorite de l'épreuve des moins de 52 kilos, elle obtient le la médaille d'or, battant en finale l'Italienne Odette Giuffrida par yuko[16]. Cette médaille, sa première médaille olympique, est également la première médaille olympique du Kosovo[17].

En début d'année 2017, elle remporte le tournoi de Paris face à la Japonaise Natsumi Tsunoda sur waza-ari[18]. Malgré une blessure au dos, elle conserve son titre européen, son troisième, en s'imposant en finale face à la Russe Alesya Kuznetsova qui vient de changer de catégorie cette saison[19]. Lors des championnats du monde à Budapest, elle est battue par la Japonaise Ai Shishime en demi-finale, puis par Érika Miranda lors du match pour la médaille de bronze[20].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2013 Championnats d'Europe Budapest 3e Moins de 52 kg
Championnats du monde Rio de Janeiro 1re Moins de 52 kg
2014 Championnats d'Europe Montpellier 1re Moins de 52 kg
Championnats du monde Chelyabinsk 1re Moins de 52 kg
2016 Championnats d'Europe Kazan 1re Moins de 52 kg
Jeux olympiques Rio de Janeiro 1re Moins de 52 kg
2017 Championnats d'Europe Varsovie 1re Moins de 52 kg

Tournois Grand Chelem et Grand Prix[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2010 Grand Prix Tunis Tunis 1re Moins de 52 kg
2011 Grand Prix Düsseldorf Düsseldorf 2e Moins de 52 kg
Grand Prix Abu Dhabi Abu Dhabi 1re Moins de 52 kg
Grand Prix Amsterdam Amsterdam 3e Moins de 52 kg
2012 Grand Prix Abu Dhabi Abu Dhabi 1re Moins de 52 kg
2013 Grand Slam Paris Paris 2e Moins de 52 kg
Grand Prix Düsseldorf Düsseldorf 1re Moins de 52 kg
Grand Prix Samsun Samsun 1re Moins de 52 kg
Masters mondial Tyumen 1re Moins de 52 kg
2014 Grand Slam Paris Paris 1re Moins de 52 kg
Grand Prix Samsun Samsun 1re Moins de 52 kg
Grand Prix Budapest Budapest 1re Moins de 52 kg
Grand Slam Abu Dhabi Abu Dhabi 1re Moins de 52 kg
2015 Grand Slam Abu Dhabi Abu Dhabi 3e Moins de 52 kg
Grand Slam Paris Paris 1re Moins de 52 kg
2016 Grand Prix Budapest Budapest 1re Moins de 52 kg
Grand Slam Paris Paris 1re Moins de 52 kg
2017 Grand Slam Paris Paris 1re Moins de 52 kg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Politics bears down on 2012 hopeful Majlinda Kelmendi » (consulté le 29 août 2013).
  2. (en) « Kosovo: Majlinda, the judo star », BalcaniCaucaso (consulté le 28 août 2013).
  3. (en) « The Olympics Interview: Majlinda Kelmendi », FP (consulté le 28 août 2013).
  4. a, b, c, d, e et f (en) Luke Browne, « The Olympics Interview: Majlinda Kelmendi », sur ft.com, .
  5. a, b et c (en) « London 2012: Majlinda Kelmendi's road to the Olympics », sur bbc.com, .
  6. (en) Profil olympique de Majlinda Kelmendi sur sports-reference.com
  7. Stéphanie Trouillard, « Judo : Majlinda Kelmendi décroche le premier titre mondial du Kosovo », sur france24.com, .
  8. « L'or pour Kelmendi », sur www.lequipe.fr, (consulté le 28 août 2013)
  9. (en) « Judo Grand Slam, Paris 2014 », sur worldjudoday.com, .
  10. « Kelmendi décroche l'or des -52kg », sur lequipe.fr, .
  11. « Le titre pour Kelmendi », sur lequipe.fr, .
  12. (en) « Majlinda Kelmendi out of the World Championships! », sur judoinside.com, .
  13. « Judo.Kelmendi dévore tout, Gneto marque des points au Grand Slam de Paris », sur paris-normandie.fr, .
  14. (en) « Majlinda Kelmendi facing the pressure of regaining the title: World preview U52kg », sur judoinside.com,
  15. (en) « Majlinda Kelmendi carries the flag of Kosovo at Rio 2016 », sur 100judo.com, (consulté le 9 mai 2016).
  16. « JO de Rio 2016-Judo : Kelmendi apporte sa première médaille d'or au Kosovo », sur europe1.fr, .
  17. « Judo : Majlinda Kelmendi, la septième étoile du Kosovo », sur lemonde.fr, .
  18. « Astride Gneto battue pour le bronze au Paris Grand Slam », sur lequipe.fr, .
  19. (en) « Majlinda Kelmendi not in danger defending her European title », sur judoinside.com, .
  20. « Mondiaux de judo: la Japonaise Ai Shishime, tombeuse de Kelmendi, sacrée en -52 kg », sur Les échos, (consulté le 31 août 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :